Redevable à Katumbi, P. Beverragi accusé de vouloir prendre la présidence du FC Lupopo pour s’assurer une protection

Responsable de NB Minnig Africa, une compagnie minière basée dans le Katanga, Pascal Beverragi est accusé de multiplier des stratégies pour s’assurer une protection avant le 20, date du retour de Moïse Katumbi à Lubumbashi, d’après Me Sonvil Mukendi supporter du FC St Eloi Lupopo.

Il explique que Beverragi est redevable vis-à-vis du président du TP Mazembe, Moïse Katumbi propriétaire de ce qu’il prétend être entreprise, et à qui, il doit beaucoup d’argent.

Selon certaines sources, ce dernier avait déjà perdu le procès contre Moïse Katumbi dans l’affaire MCK (Mining Compagnie Katanga), selon deux arrêts de la cour d’appel de Paris en France.
« Il doit à Katumbi beaucoup d’argent et les clés de l’entreprise. Il vient d’avoir l’idée de se protéger contre lui en prenant la présidence du Football Club Saint Eloi Lupopo. Il veut s’assurer un bouclier humain à travers les viets », souligne notre source.

Outre cela, « ce dernier a également commencé à cacher les engins de l’entreprise dans une ferme à Lubumbashi ».

Monsieur Pascal Beveraggi directeur de NB Mining Africa, est un investisseur français, acteur économique dans l’industrie minière en RDC.

Alphonse Muderwa