100 jours de Tshisekedi : ECCHA-RDC note un bilan plus ou moins positif mais déplore "le manque de suivi adéquat" de ce programme

Publié mer 08/05/2019 - 13:58
Dans sa déclaration de ce mercredi 8 mai 2019, le mouvement citoyen Engagement Citoyen pour le Changement, "ECCHA-RDC", a, au sujet du programme d'urgence des 100 premiers jours du chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, indiqué que son bilan est plus ou moins positif. "Il s’observe quelques avancées significatives dont la volonté politique de mieux faire, la décrispation de l’espace politique et médiatique, la garantie de la liberté d’expression et des manifestations publiques, une baisse remarquable en terme des violations des Droits de l’Homme, l’humanisation des services secrets, l’amélioration du vécu de l’Armée et de la Police, la réhabilitation des infrastructures, la renaissance diplomatique et tant d’autres", a déclaré ce mouvement citoyen. Cependant, ECCHA-RDC dit noter avec désolation la recrudescence de la misère (des conditions socioéconomiques inhumaines), le manque de suivi adéquat sur le programme de 100 jours, la lutte sans répercussion significative contre la corruption, la réconciliation vacillante et la concussion entre FCC-CACH offusquant la résilience du peuple et la promesse des jours meilleurs. Dans la foulée, ECCHA appelle le président de la République à améliorer le social des populations congolaises puisque dit-il, c’est dans l’effort qu’on trouve la satisfaction. "ECCHA-RDC exige du président de la République l’amélioration du social, de la sécurité, de la paix et de la réforme judiciaire pour que justice soit faite contre les auteurs de la corruption, de l’impunité, de crime, de la gabegie financière en vue de promouvoir la réconciliation et l’avènement du lendemain radieux et de l’épanouissement de la jeunesse abandonnée à son triste sort, gage de l’État des droits et de la démocratie", martèle ma déclaration signée entre autre par Ben-José Luendu, coordonnateur principal. Jephté Kitsita