Beni : La rentrée scolaire non effective à Chani-Chani, ancien bastion des ADF (Société civile) 

Publié ven 16/10/2020 - 20:31
Photo 7SUR7.CD

Les activités scolaires n'ont pas encore repris dans les écoles du village de Chani-Chani, en groupement de Bambuba-Kisiki, dans le secteur de Beni-Mbau en province du Nord-Kivu. Cette agglomération fût un bastion des rebelles des Forces Démocratiques Alliées (ADF).

La société civile locale qui livre l’information ce jeudi 16 octobre 2020 dans une interview accordée à 7SUR7.CD, affirme par ailleurs, que les salles des classes des écoles dudit village sont toujours envahies par de nombreux déplacés de guerre.

Elle indique en outre que les parents hésitent à envoyer les enfants à l'école puisque la situation sociosécuritaire est incertaine dans les entités voisines de Chani-Chani.

« Les cours n'ont pas encore repris. C'est suite à la crainte des parents face à l'insécurité. Ils estiment qu'avec l'insécurité, il est difficile d'envoyer les enfants à l'école vu les déplacements de tous les jours. Ce qui constitue un grand problème. Aussi, il se pose un grand problème puisque tous les déplacés de guerre sont concentrés dans les salles de classe. Et les autorités n'ont pas encore réagi quant à ce », a expliqué Chabi Bongolo, président de la société civile de Chani-Chani.

En juillet dernier, le général Jacques Nduru (qui a déjà quitté la tête des opérations Sokola 1 à Beni, Ndlr) avait appelé à la stabilisation des anciens bastions des combattants d’Allied Democratic Forces (ADF) conquis par l’armée au cours des opérations dites de grande envergure. C’était lors de la cérémonie de remise et reprise avec son remplaçant, le général Peter Chirimwami à l’état-major de l’armée à Beni.

Joël Kaseso, à Butembo