Affaire diamant de 87 carats: B. Olongo accuse Mende d'être un négociant clandestin et plaide pour sa condamnation

Lors d'un point de presse tenu ce lundi 20 mai, le vice-Premier ministre ad intérim en charge de l'intérieur et sécurité a désapprouvé la brutalité avec laquelle les forces de l'ordre ont interpellé le député national Lambert Mende à son domicile. Mis en cause dans cette affaire, Basile Olongo a expliqué que l'ancien porteparole du gouvernement a été invité pour apporter un éclaircissement sur l'affaire de vente d'un diamant de 87 carats. Le ministre de l'intérieur indique que ce diamant est le produit des creuseurs artisanaux non détenteurs des cartes légales. Il a été détourné depuis l'aéroport de Ndolo à Kinshasa jusqu'au domicile du député national Mende Omalanga. De ce fait, Basile Olongo accuse l'ancien ministre de la communication et médias d'être devenu un négociant clandestin. Car il n'a pas été agréé par les services compétents. S'appuyant sur les dispositions 115 et 311 du code minier, le vice- Premier ministre Olongo affirme que Lambert Mende doit être condamné pour avoir voiler la loi sur la détention et la vente des substances minérales. Pour rappel, Lambert Mende a été interpellé puis relâché hier, dimanche 19 mai, à son domicile par la police suite à une affaire de trafic de diamant. Il a dénoncé cependant la violence qui a caractérisé sa brève interpellation en accusant Basile Olongo d'être son instigateur et a promis de saisir la justice quant à ce. L'élu de Sankuru a également annoncé qu'il introduira une motion à l'Assemblée nationale contre le vice-premier ministre ministre par intérim de l'interieur. Merveil Molo/Stagiaire