Conférence-débat/ Unikin: le Dg de l'Ogefrem P. Sayiba affirme que "le fret est un outil de souveraineté nationale et du développement économique''

La gestion du fret multimodal en RDC a été au centre d'une conférence-debat organisée ce jeudi 14 mars à l'Université de Kinshasa (Unikin), par "Forum économique", une structure des étudiants de la faculté des Sciences économiques et de gestion de cet Alma mater. Principal invité de cette rencontre scientifique, le directeur général de l'Office de gestion du fret multimodal (Ogefrem), Patient Sayiba Tambwe a, dans son exposé, affirmé que le fret est un outil de souveraineté nationale et du développement économique. Sur le plan de la souveraineté nationale, indique-t-il, la gestion du fret permet d'interdire ou d'accepter l'entrée en territoire national de certaines marchandises. Il permet aussi de constituer la banque de données de l'import-export, d'identifier les intervenants du commerce extérieur et de contrôler les flux financiers, a-t-il souligné. Au plan financier, rapporte le Dg de l'Ogefrem, la gestion du fret multimodal permet d'éviter la fraude douanière, d'anticiper et d'optimiser les opérations portuaires et de maximiser les recettes douanières, ainsi que les autres prélèvements et redevances. Image retirée. Patient Sayiba a affirmé qu'au plan économique, la gestion du fret multimodal permet la traçabilité et le suivi des marchandises, d'anticiper sur les opérations de dédouanement, de renseigner sur les meilleurs marchés de certains produits et de mettre en ligne et en temps réel tous les documents annexés. La gestion du fret multimodal joue également un grand rôle dans la sécurité nationale, a-t-il précisé. Elle permet au pays de répondre aux normes de sécurité internationale et de réduire les risques liés à l'entrée dans son territoire des produits prohibés. Le patron de l'Ogefrem a, par ailleurs dans son exposé, insisté sur la nécessité de renforcer la traçabilité et le suivi des marchandises de bout en bout, la réglementation des conditions de transport des marchandises et la production permanente des statistiques du commerce extérieur. Cette conférence était également l'occasion pour Sayiba Tambwe de présenter les missions de son établissement à l'assistance. Il s'agit de:
  1. Promouvoir la productivité nationale dans le secteur du fret multimodal ;
  2. Assurer l'assistance aux chargeurs;

  3. Promouvoir le commerce extérieur et la diplomatie économique ;

  4. Rechercher l'efficacité et la rentabilité de toute opération du fret;

  5. Fournir les supports techniques au gouvernement ;

  6. Gérer, sur le territoire national et des principaux corridors de désenclavement, l'ensemble de la charge qui constitue le fret national à l'import et à l'export.

Parlant des contraintes auxquelles l'Ogefrem est confronté, Patient Sayiba a cité:

  1. Le caractère semi-enclavé du pays;
  2. La multiplicité des lieux d'origine des importations;

  3. L'absence de l'Ogefrem dans l'ordre opérationnel de contrôle aux frontières;

  4. Et l'insuffisance des moyens financiers pour développer les plateformes logistiques.

Le président du "Forum économique" Ekofo Jacques et le vice-doyen chargé de la recherche de la faculté des Sciences économiques et de gestion, le professeur Mangalu Monge, ont tour à tour remercié, le Dg Patient Sayiba pour sa disponibilité à répondre à l'invitation des étudiants. Orly-Darel Ngiambukulu