Fiasco de l'UDPS aux Sénatoriales à Kinshasa, Kasaï..., Kabund en colère : "Tous ces députés seront sanctionnés"

La tension est montée d'un cran dans les milieux des combattants de l'UDPS après le fiasco des candidats du parti de feu Etienne Tshisekedi aux élections des sénateurs vendredi 15 mars à Kinshasa et dans les Kasaïs. En colère, les combattantes et combattants de l'UDPS ont manifesté leurs mécontentements devant le siège du parti à Limete à l'annonce des résultats. Pour ces combattants, "tous ces députés se sont déjà auto exclus du parti". Informé, le président intérimaire de l'UDPS, Jean-Marc Kabund est descendu sur le lieu. Dans son allocution, Kabund-a-Kabund a promis que cet acte ne restera pas impuni. Il a, à l'occasion, qualifié le comportement des députés UDPS "d'une haute trahison". "Je les ai tous réunis ici hier, je leur ai donné des consignes. D'ailleurs chacun d'eux avait choisi devant moi, son candidat qu'il devrait voter. Mais je suis aussi surpris de ce qui de se passe", a-t-il déploré. A lui de poursuivre, "c'est vous la base de l'UDPS qui avez élu ces députés, et c'est à vous encore de retirer le mandat que vous les avez donnés. Si vous voulez manifester, ce n'est pas ici, allez-y devant le siège de l'Assemblée, c'est là que vous devez manifester pour empêcher à ces députés corrompus de siéger". "Tous ces députés seront sanctionnés", a-t-il martelé. Pour rappel, à Kinshasa où elle compte 12 députés provinciaux, l'UDPS a eu zéro sénateur. Même chose dans le Kasaï où elle a 7 députés et 8 dans le Kasaï Central. Il sied de noter que le FCC de Joseph Kabila a eu 91 sièges, Lamuka 6 et 3 pour CACH. JKM