Fonction Publique : M. Bongongo régularise la situation de plus de 20.000 nouvelles unités dans le Kongo Central

Le ministre d’État en charge de la Fonction Publique a procédé ce mercredi 28 novembre 2018 à Matadi, à la signature de l’arrêté portant régularisation de la situation administrative des agents et fonctionnaires de l’État appelés nouvelles unités dans le Kongo-Central.

Au total, ils sont 22.000 à avoir été admis sous statut. En d’autre termes, ses fonctionnaires qui ont travaillé depuis plusieurs années sans une reconnaissance de l’Etat bénéficient désormais d’un numéro matricule, lequel leur donne droit à un traitement dû à un agent de service et de carrière de l’État.

Pour Michel Bongongo, il s’agit là d’un souci de justice voulu et rendu possible par le chef de l’État, Joseph Kabila.

“Le chef de l’État m’a dit, il est inadmissible que les hommes et femmes travaillent pour l’État depuis plusieurs années sans être payés, ils ont droit à la justice et vous avez pour mission entre autre de régler cette situation. C’est tout le sens de la signature de cet arrêté ce jour à matadi”, explique le ministre d’État en charge de la fonction publique.

En retour, le chef de l’État met en garde contre tout clientélisme, favoritisme et népotisme dit-il. Selon M. Bongongo, les coupables seront purement et simplement révoqués.

Pour sa part, la présidente de l’Union Panafricaine de la Jeunesse rappelle l’importance que Joseph kabila accorde à l’insertion des jeunes aux seins de l’administration mais aussi dans l’entrepreneuriat.

Aussi, Francine Muyumba a insisté sur le caractère à politique de l’administration publique surtout pendant cette période de campagne électorale.

Occasion pour Michel Bongongo de rassurer qu’avec ou sans campagne électorale, l’opération de régularisation de la situation des nouvelles unités sera effective dans toutes les provinces de la RDC.

Élysée Odia

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 171
    Partages