Kinshasa : « Nous n’avons signé aucun protocole d’accord mettant en cause les recettes de la ville », (Raoul Elenge)

Lors de la présentation de ses moyens de défense ce jeudi 16 mai 2019 devant les députés à l’Assemblée provinciale de Kinshasa, le directeur général de la Direction Générale des Recettes de Kinshasa, « DGRK », a rappelé que c’est le ministre des finances qui est l’ordonnateur principal les recettes de la ville.

Raoul Elenge persiste et signe que la Direction Générale des Recettes de Kinshasa ne vit que de la rétrocession.

« Nous recouvrons les recettes de la ville, l’ordonnateur principal des recettes de la ville c’est son Excellence monsieur le ministre en charge des finances. C’est lui qui actionne ces comptes de receveurs. Il y a confusion parce que beaucoup de gens croient que la DGRK mobilise l’argent et la DGRK gère cet argent. La DGRK mobilise l’argent conformément aux édits mais la DGRK ne vit que de ses rétrocessions. C’est pourquoi si on ne comprend pas le mécanisme de ce nivellement, on aura toujours du mal », a déclaré Raoul Elenge.

En outre, le patron de la Direction Générale des Recettes de Kinshasa a affirmé n’avoir jamais signé un protocole d’accord allant dans le sens de mettre en difficulté la ville.

« En aucun cas depuis que nous sommes à la tête de la DGRK, nous avons signé aucun protocole d’accord mettant en cause les recettes de la ville », a précisé Raoul Elenge.

Au cours de la présentation de ses moyens de défense, Raoul Elenge s’est réjoui d’avoir permis à la Direction Générale des Recettes de Kinshasa de se doter d’un siège 10 ans après sa création.

Pour rappel, la question orale avec débat adressée au directeur général de la DGRK sera convertie en une interpellation sur initiative de son auteur, le député provincial Charles Mbuta Muntu.

Jephté Kitsita