Kwilu : Grogne des agents de l'Enseignement Technique à l'EPSP

Publié lun 29/04/2019 - 08:42
À Bandundu Ville, les agents de l'Enseignement Technique, Professionnel, Métiers et Artisanat sont montés au créneau pour fustiger la décision du gouverneur en complicité selon eux, avec les cadres de l'EPSP les écartant dans le planning qui serait signé par Michel Balabala Kasongo pour la supervision de la dissertation et l'exeman d'État édition 2019 au profit de seuls agents de l'EPSP. Pour exprimer ce mécontement du fait d'être marginalisés selon leurs mots, ces agents du FPMA ont sèché le travail samedi 27 avril dernier et improvisé une marche qui a abouti à un sit-in devant l'Assemblée provinciale, une façon de solliciter l'implication de cette institution afin de contraindre l'autorité provinciale dans sa décision. À en croire ceux derniers, le FPMA serait marginalisée dans la prise en compte des agents devrant supérviser les épreuves de dissertation et d'examen d'État. "Nous agents du FPMA sommes mis de côté par le planning signé par le patron de l'exécutif provincial Michel BalaBala en cognivance avec le ministre provincial et cadres de l'EPSP, alors qu'un arrêté interministériel déjà en vigueur prévoit un régime de collaboration en la matière entre ces deux secteurs. Quelle marginalisation? Nous voulons être rétablis dans nos droits", a dit Juress Malembe un des manifestants à 7SUR7.CD. Tous nos efforts déployés pour joindre l'IPP en vue d'avoir sa version de fait sont restés infructueux, poursuit-il. Sur place au parlement, les membres du bureau étant absents, les administratifs ont conseillés à ces derniers de revenir plutard. Ils disent préparer un mémorandum qui sera déposé lors de la prochaine descente dans cet organe. Rolly Mukiaka say depuis Bandundu