Lomami : la population dit "non" au vaccin contre la poliomyélite à Mwene-ditu

Publié ven 19/04/2019 - 20:06
Une vive tension a été observée le matin de ce vendredi 19 avril 2019 dans les deux zones de santé de Mwene-ditu lors du lancement effectif de la campagne de vaccination contre la poliomyélite. Des échauffourées ont été signalées dans plusieurs quartiers entre les agents commis à la vaccination et la population suite au phénomène de médicaments donnés aux enfants par les relais communautaires qui avaient causé des troubles digestifs et vomissements. Selon plusieurs témoignages, ce malaise joue négativement sur la campagne de vaccination qui concerne les enfants de 0 à 59 mois. Même si la stratégie adoptée est de porte à porte. Pour rappel, la ville de Mwene-ditu vit dans une panique générale suite à la distribution d'un médicament "Praziquantel" par les relais communautaires. Ce médicament est soupçonné d'être la cause de la mort d'une fille de 6 ans le lundi 15 avril 2019. Socrate Tshimanga/correspondant