Lubumbashi/Insécurité : Le Conseil Supérieur de la Défense décide de supprimer tout détachement policier et militaire dans le gardiennage et sociétés minières (Communiqué)

Publié sam 13/04/2019 - 19:51
La réunion du Conseil Supérieur de la Défense s'est tenue ce samedi 13 avril 2019 dans la ville de Lubumbashi au Haut-Katanga, et présidée par le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Pour ce qui est de la situation sécuritaire dans la ville de Lubumbashi, il a été constaté un déficit criant d'encadrement des hommes de troupes aussi bien de la Police que de l'armée, et l'insuffisance de moyens logistiques. Sur ce point, le conseil supérieur de la Défense a décidé la suppression de tout détachement des policiers, des militaires ainsi que des éléments de GR dans le gardiennage et dans les sociétés minières. "Cette décision ne concerne pas seulement le Haut-Katanga mais toute l'étendue du territoire national", a déclaré Michel Bongongo qui a lu le communiqué final. Image retirée. Pour y parvenir poursuit-il, le président de la République a instruit le gouvernement pour dispositions quant à ce. S'agissant de la situation générale du pays, le conseil a noté que le calme règne sur toute l'étendue du territoire national à l'exception de quelques cas à l'est du pays notamment Beni et Butembo dont l'activisme des ADF et de la maladie à virus Ebola préoccupent la haute autorité, renchérit Michel Bongongo. Pour rappel, le premier ministre Bruno Tshibala, le ministre a.i d'État en charge de la Défense Michel Bongongo, le directeur de cabinet du chef de l'État, Vital Kamerhe ou encore le Commissaire général de la police Dieudonné Amuli, sont parmi ceux qui ont pris part à cette réunion. Jephté Kitsita