Lutte contre la corruption : L'UDPS Éric Ngalula sollicite l'implication de F. Tshisekedi et des députés pour que les sénateurs et gouverneurs soient élus directement par le peuple

Éric Ngalula Ilunga, député national de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social, "UDPS", est monté au créneau ce mercredi 13 mars 2019 pour fustiger les allégations de corruptions qui caractérisent l'élection des sénateurs et gouverneurs de provinces. Selon cet élu de Lupatapata dans la province du Kasaï Oriental qui s'est confié à 7SUR7.CD, il faut que le président de la République s'implique pour que la Commission Électorale Nationale Indépendante, "CENI", annule ces élections. "Je souhaite que la CENI annule ces élections au second degré, le temps que l’Assemblée Nationale modifie le mode du scrutin pour que cette gangrène puisse disparaître. Que le peuple vote les gouverneurs et sénateurs directement. Le chef de l'État selon l'article 69 de la constitution assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics et des institutions ainsi que la continuité de l’État. Le président de la République doit prendre ses responsabilités afin qu’on reporte ces élections des corrupteurs et corrompus", a-t-il indiqué. Tout en soulignant que l'histoire jugera les uns et les autres, Eric Ngalula émet le voeu qu'en 2023, les sénateurs et gouverneurs soient élus par le peuple. "À quoi aurait servi cette lutte pour un État de droit? Peu importe l’issue de cette affaire de corruption, je demande l’implication du Chef de l’État et de mes collègues pour qu’en 2023, la population vote directement les gouverneurs de province et les Sénateurs", souligne Éric Ngalula Ilunga. Cela passe poursuit-il, par la révision de certains articles de la constitution de la République Démocratique du Congo. "Il faudrait aussi que la loi sur la double nationalité ne soit pas appliquée aux congolais qui ont obtenu cette deuxième nationalité par contrainte. Cette loi exclut beaucoup de compatriotes qui peuvent participer au développement de notre notre beau pays dans une certaine mesure", ajoute-t-il. En outre, Éric Ngalula élu de Lupatapata précise que si la CENI maintient les scrutins du second degré pour les élections de sénateurs et gouverneurs, il voudrait voir les victoires de Maweja Muteba Jean, candidat gouverneur du Kasaï Oriental et Ilunga Civuila Auguy candidat sénateur dans la même province. Cet élu de l'UDPS martèle qu'il est temps de se mettre au travail car les congolais attendent beaucoup d'eux pour rendre ce pays beau, grand et prospère Jephté Kitsita