Pour résoudre la crise actuelle en RDC, Germain Kambinga propose une transition consensuelle de 18 mois avec Kabila


Lors d’une matinée politique organisée vendredi 14 juillet au siège de son parti dans la Commune de Kalamu, le président national de Liberté (parti politique centriste) a, tout en déplorant la crise politique actuelle en RDC, présenté quelques propositions pour la résolution de cette crise sur le plan politique, diplomatique, social, économique et sécuritaire.

Sur le plan politique, Germain Kambinga propose la reprise des négociations sous l’égide de la CENCO (Conférence épiscopale nationale du Congo) sous un format élargi et pour une durée de 30 jours maximum de travail effectif.

Le travail de ce nouveau round de négociations doit consister selon l’ancien ministre de l’Industrie à la consécration dans l’Accord d’une transition stable d’une durée de 18 mois dirigée par un Exécutif composé : de l’actuel chef de l’État comme président de la République et du porte-parole de l’opposition comme premier ministre.

« Cette transition de 18 mois n’entrera en vigueur qu’avec la mise en place effective d’un gouvernement de transition accepté par les parties prenantes.
Cette période de transition serait susceptible de prorogation de 3 mois au maximum en cas de force majeure », a-t-il souligné.

Le leader du parti Liberté propose également la consécration au cours de ces 18 mois, d’un partage équitable des responsabilités entre Pouvoir, Opposition, les partis du centre et la société civile.

L’établissement dans l’Accord, de façon consensuelle, sincère et démocratique, d’une séquence des différents scrutins électoraux.

Sur le plan diplomatique, il évoque l’organisation d’une conférence de haut niveau avec les principaux partenaires extérieurs de la RDC en vue de bénéficier de leur accompagnement, dune part, et de les rassurer quant à la stratégie nationale mise en œuvre pour la poursuite du processus électoral, d’autre part.

Un cadre de dialogue trimestriel devra être mis en œuvre pour faciliter des échanges d’informations, d’après lui.

Travailler avec la communauté internationale, à la concrétisation des points de l’Accord amendé relatifs à la levée des sanctions internationales, suggère l’inventeur du concept Made in congo.

« Sur le plan économique et social, l’Accord devra dégager certaines orientations économiques et sociales essentielles, qui rassureront le peuple que cette énième tentative, ne se fait pas au prix de son bien-être et que la quête démocratique ne soit pas antinomique de la quête du bien-être des populations. Pour ce faire, l’accord devra notamment déterminer les critères devant militer aux choix des animateurs des secteurs économiques et financiers, en vue de nous assurer de la pertinence de leur expertise face à la situation très complexe qui sera leur partage », a-t-il expliqué.

Sur le plan sécuritaire, poursuit-il, le gouvernement de la République devra prendre à bras le corps, la situation du Kasaï et proposer des solutions idoines afin que les populations de ce coin du pays vivent définitivement dans la paix.

A en croire Germain Kambinga, les options stratégiques ici proposées par le parti Liberté, sont dictées par le constat d’une impossibilité pour la RDC de se sortir de cette impasse politique sans la bonne foi de chaque protagoniste de la crise.

Pour terminer, l’ancien ministre de l’industrie a indiqué que son parti Liberté (parti centriste) a pour rôle de faire des propositions constructives à l’intérêt du peuple.

Pour rappel, dans une matinée politique, Félix Tshisekedi, leader de l’opposition, avait avancé l’idée d’une transition de 6 mois sans le président Kabila en cas de non-tenue de la présidentielle cette année.

Germain Kambinga, réaliste, propose un autre schéma, sans doute pour éviter un clash entre le pouvoir et l’opposition. Clash qui risque d’envenimer une crise politique qui a déjà atteint presque son paroxysme.

Jeff Kaleb Hobiang

loading...

30 commentaires sur “Pour résoudre la crise actuelle en RDC, Germain Kambinga propose une transition consensuelle de 18 mois avec Kabila

  1. Finalement, chacun veut créer une ‘’boule’’ pour permettre au chef de l’tat actuel de continuer avec ses fonctions et de lui donner un poste.
    Eh, politiciens congolais, dites nous si vous avez peur des élections. Auriez-vous la possibilité d’être élu comme député ou président de la République ?
    Nous en avons marre avec vos fameux dialogues pour vos positionnements. Allons aux élections, les gagnants dirigeront le pays.
    Celui qui donnera une bonne ‘’boule’’ pour que le chef de l’tat reste, certainement qu’il ne sera pas oublié. Et chacun avec sa proposition. C’est ça l’innovation politicienne actuelle en RDC ?
    Mawa !

  2. kambinga tu es deja fini , Kabila t’a plombé , tu as hypothéqué ta carrière politique . tu apporte un probleme au lieu de proposer une solution . tu es a court d’idées , tu es mort

  3. Ce Kambinga sait très bien qu’un enième dialogue et transition ne menera nulle part. Plus personne n’a confiance en cette recette. Hier ils ont insulté les prélats catholiques (même s’il se cache être du centre, alors que tout le monde sait qu’il est avec la Kabilie), aujourd’hui il n’a pas honte de solliciter encore les mêmes évêques catholiques?

    Quant il était question de nommer un premier ministre du vrai rassemblement, ils ont fait la sourde oreille, croyant avoir gagné la partie avec la mort de Tshisekedi père. Il faut quand même avoir honte et se fixer des limites à tout, même si on parle bien français.
    Elle est révolue l’époque où on peut encore faire accepter n’importe quoi à ce peuple qui souffre et qu’on tue sans raison, avec 80 fosses communes au Kasaï, on ne sait pas combien à Kinshasa, à Mwene Ditu, à Beni et ailleurs.

    Nous sommes fatigués de ces recettes et nous pensons que comme ils n’ont plus rien à dire (aphonie totale le 30 juin) et qu’il n’y a plus rien de neuf à proposer, il ne reste que la porte de sortie, pour que d’autres citoyens capables et patriotes et mieux outillés prennent la direction de ce pays et nous enlève finalement cette opprobre.

    Kambinga et les autres qui ont mangé, pactisé et fait souffrir les congolais avec ce régime rendront bien compte un jour. Il y a beaucoup d’écrits à ce sujet, ne vous en faites pas.

    Un conseil: Mettez avant la HONTE svp comme disait une chanteuse gabonnaise!!!!

  4. Mr kambinga réfléchi en kabiliste car s’il réfléchissait en tant que citoyen congolais il ne serait à l’encontre de la volonté de notre peuple,pourquoi les politciens congolais crachent sur le souverain primaire ,d ‘ailleurs les petits esprits occultistes que vous avez , le peuple congolais est déjà mûr et n’aura pas peur de vous.Kabila même s’il va prendre tous les nilotiques pour tuer notre peuple un jour le Dieu de cette nation s’élèvera.

  5. Un illusionniste sans conviction de tout ce qu’il pense être dans une voix d’une solution pour la nation. Et pourtant cette nation de la RDC souffre de la manque d’un leadership qui est en mesure de la passion sur la nation, et un Kabila qui a son plan noir pour la nation et ce plan est en exécution pour le moment.

  6. G.K, il serait mieux que tu propose celà à ta famille politique à laquelle tu appartient MP pour que tu sois aplodis. Hier tu étais avec JP Bemba, le matin avec Thomas L et à midi tu crée ton propre parti politique pour que tu devienne aussi membre influent à la MP. Personne n’acceptera ta proposition.

  7. IL SERAIT MIEUX DE TERMINER LA CONFERENCE NATIONALE SOUVERAINE QUI S’ETAIT ARRETEE A MIS CHEMIN POUR DES RAISONS QUE LES CONGOLAIS CONNAISSENT. C’EST L’UNIQUE MOYEN(FORUM) OU TOUTES LES COUCHES VIVES DE LA NATION PEUVENT SE RETROUVER POUR SE PARLER AFIN D’EVITER LE PAYS DU PIRE QUI LE QUETE PAR PARFOIS DES PROFITS EGOISTES ET LE SOIF DU POUVOIR. UN ACCENT DOIT ETRE MIS SUR LE CHOIX DE L’ANIMATEUR DE TEL FORUM POUR EVITER LE TRAIN A DERAILLER COMME L’AVAIT FAIT A CETTE EPOQUE Mgr. MOSENGHO, CAR IL AVAIT PAR SA MANIERE TRAHI LE PEUPLE CONGOLAIS.

  8. Un malade, est ce que tu es raisonnable? Il faut utiliser les armes c’est la seule solution qui reste. Pour toi la misère du peuple ne dit absolument rien. Un fou.

  9. Germain tais-toi , combien fois , on doit laisser Kabila à la tête du pays?

    Toutes les institutions sont entre ses mains depuis 2001 , où est la paix?

    Tu te moque des Congolais qui perdent leurs les enfants, soeurs , frères et amis tous les jours par le pouvoir en place, tu veux quoi? Le génocide organisé par Kabila , tu le vois bien , tu vas nous parler d’une transition avec Kabila? Ne croit pas à cause de la police et l’armée et en plus les terroristes étrangers que Kabla a fait venir pour nous tuer sont plus fort que Dieu qui a donné la vie à tout le monde.

    Dans un proche avenir Kabila et les siens comme toi vont passer devant le tribunal du peuple.

  10. Pas d’autres dialogue que.celui du 31 décembre 2016. Que Kabuya.évolue avec ses aventuriers jusqu’à la fin de.cette année. Mr cessez avec ces bêtises de.tjrs nous remettre au cas de départ. Tshibala, Olenga Ngoy et la MP peuvent nous.organiser les élections. Il nous traité tous des illettrés dans.ce pays, nous ne savons où il à.fait ses études ! Wait and see !

  11. Kambinga aura beau être « réaliste » mais il reste kabiliste donc infidèle et irrespectueux de la parole donnée. Son analyse est partiale puis-qu’incapable d’identifier les auteurs des blocages dont le principal est Kanambe débaptisé Kabila. Recourir à la CENCO que la majorité présidentielle a ridiculisée à la limite de l’insulte reste irresponsable. Comment reconduire l’incarnation du mal, auteur du glissement et initiateur du pouvoir à vie comme solution au mal Congolais? Ce genre de raisonnement, de remède pour un individu qui se croit espoir du pays parce qu’il est jeune relève du sophisme.

  12. Mr Kabinga si les élections ne sont pas décrétée en décembre Mr Kabila n’a pas 1 minute de plus au pouvoir ni la majorité ni le PPRD, le peuple va mourir avec vous.
    sachez le; sortez vous de vos illusions regardez la réalité en face; un homme avertis en vaut deux…

  13. On dit toujours :  » On ne change pas l’équipe qui gagne « . Celui que vous proposez a échoué, pourquoi ne pas changer celle-ci ?

  14. La solution serait plustot un gouvernement dirige par les Nations Unions, pour non seulement organiser les elections mais stabiliser les pays mettre fin aux guerres et amorcer le developpement, je preconisea que ce gouvernement dure 50 ans avant de retroceder la gestion du Pays aux Congolais( exemple de l’Irak), pck plus personne ne peur croire aux polituciens Congolais. Plus de transition avec des gens ki n ont k faire du bien etre collectif.

  15. UNE PROPOSITION AUSSI RIDICULE QUE LA ROUBLARDISE DE CE TRAITRE OPPORTUNISTE.

    LES CONGOLAIS NE VEULENT PLUS DES DIALOGUES & TRANSITIONS POUR DONNER DES POSTES AUX JOUISSEURS COMME CE PETIT FARCEUR, NI AUX (FAUX) OPPOSANTS, NI MEME AU RASSOP

    VITE, ELECTIONS POUR EN FINIR AVEC CE REGIME ET SON CHEF DE FILE ILLEGITIMES ET VOMIS !

  16. Notre mal, nous congolais, c’est la flatterie. Et quand nos poches sont remplies, on n’oublie les autres. Ce jeune homme est psychopathe. Comment peut-on résoudre un problème avec un âtre problème ? Kabila est un problème pour le Congo.

  17. Ds l’etat actuel de notre nation,qui de l’opposition ou de la majorité peut il prétendre avoir la légitimité du peuple, personne. Il y a donc urgence que ns pensions tous Congo. Qu’on arrête avec les théorie du chao,bien-sûr que les stratégies pour demeurer au pouvoir, mais le plus important c’est le changement. Ainsi toutes les bonnes idées pouvant ns mener à un changement en douceur, ne sont que les bienvenues car on a assez enterré des congolais. Seulement Pour l’amour du Congo

  18. Ndoki , tu n´a pas honte? cessez de blaguer avec la cenco, vous pensez que vous les plus intelligents que tous les Congolais, va te faire foutre, le probleme de mon pays c´est Kabila. Toi, tu n´a pas la capacité de diriger ce pays, il faut seulement Kabila? maman na yo, Ndoki, ocultiste, traitre, vous prenez les gens pour des petits enfant? Nkokia Nguaku, funi dia Ngudiaku,demont, diable

  19. Germain, qu’est ce que tu fais de l’accord du 31 décembre ?Quand est -ce que dans ce pays on respectera les textes ? Quand Est-ce qu’on sera sérieux dans ce pays ? On en a assez comme ça des dialogues, négociations, partage déséquilibré du pouvoir, accord direct et indirect, tralala tralala, gnagnagni, gnagnagni

  20. CommentaireNous pensons que le pouvoir est un contrat il diriger et laisser la place aux autres.
    pourquoi 18mois?
    pourquoi le dialogue ?
    pourquoi ?pourquoi ?et pourquoi ?

  21. Mr G.KAMBINGA vous n’ete pas raisonnable ,tout l’argent du Congo que tu as voler est déjà fini?Mr Kabila n’a jamais respecter ces paroles.s’il y aura transition dans ce pays,cette transition serai sans Kabila et comment vous voulez recourir encore a la CENCO que vous avez ridiculiser et insulter dans le media.tout ca parce que vous avez d’un poste pour encore bien volée et appauvrir notre cher beau pays et les congalais….

Ajouter un commentaire