RDC-Restriction à internet: L’ARPTC demande aux fournisseurs d’accès internet d’en limiter l’accès aux utilisateurs

L’ Autorité de Régulation des Postes et Télécommunication du Congo, ARPTC, a instruis, lundi 7 août, les opérateurs de télécoms, fournisseurs d’accès internet, « de limiter au strict minimum la transmission des images pour faire face à l’usage abusif des réseaux sociaux ». Cela dit-il au titre des « mesures préventives », sans préciser lesquelles.

7SUR7.CD s’est procurée une copie de la lettre adressée à Orange, un des principaux provider en RDC.

Oscar Manikunda, patron de l’ARTPC, déplore dans sa missive l’usage abusif des réseaux sociaux que sont notamment: Facebook, Twitter, Whatsapp et Google.

Il dit que les fournisseurs d’accès internet seront notifiés par la même voie pour revenir à la normale.

C’est la énième fois que l’ARPTC recourt à ce procédé anti-démocratique au nom du maintien de l’ordre public.

Après les mines, le secteur des télécommunications est le 2ème pourvoyeur des recettes au Budget national.

Cette restriction aura à coup sûr un coût sur la mobilisation des recettes publiques.

A titre de rappel, l’opposition a appelé à 2 journées sans activités le 8 et le 9 août (journées villes mortes).

Elle prévoit également d’appeler la population à des actes de désobéissance civile.

(Ci-dessous la lettre)

Zabulon Kafubu

loading...

Un commentaire sur “RDC-Restriction à internet: L’ARPTC demande aux fournisseurs d’accès internet d’en limiter l’accès aux utilisateurs

  1. Monsieur Oscar Manikunda, lèche-pieds du dictateur rwandais Joseph dit Kabila, prépares-toi à accompagner ton champion en exil, sinon à la CPI. Il en est de même de tous les autres vautours ayant jadis accompagné le dictateur Mobutu dans sa gloire (perverse) et sa chute (Kengo, Thambwe Mwamba, Atundu Liongo, Lumanu Mulenda, Kalev Mutomb, Kinkiey Mulumba, Lambert Mende, …..) qui se trouve encore autour du rwandais Joseph di Kabila et qui certainement vont l-accompagner bientôt en exil et enfin à la CPI.

Ajouter un commentaire