Enseignement-EIB le Cartésien : lancement de l’opération d’inscription des élèves au programme du baccalauréat international

L’Ecole Internationale Bilingue le Cartésien a été autorisée à délivrer le diplôme de Baccalauréat Internationale dès cette année scolaire 2017-2018. Il n’y a donc plus besoin de se rendre à l’étranger pour chercher une formation de qualité. Désormais donc l’EIB le Cartésien organise ce programme sur place à Kinshasa. L’annonce a été faite mardi 12 septembre lors de la cérémonie marquant le lancement des inscriptions en rapport avec le Baccalauréat.

Cette cérémonie a été présidée par le Ministre de l’Enseignement Primaire et Secondaire, Gaston Musemena en présence de plusieurs membres du Gouvernement. Dans son allocution, le Coordonnateur de ce programme à l’EIB le Cartésien, Armand Ngolomingi a, rappelé que les établissements d’enseignements supérieurs du monde entier admettent le diplôme de bac international. C’est donc une meilleure préparation des élèves à la rationalité, à l’objectivité qu’exige la recherche scientifique lors de la rédaction de leur mémoire. Les cours de ce programme rendent les élèves penseurs, rationnels, créatifs, censés, curieux… « le programme CAS ‘’Créativité, Action et Service’’ est une formation pratique qui aide les élèves à devenir inventifs, capable de concevoir une action appelé projet afin de rendre service à leur communauté », a dit le Coordonnateur.

Après cette étape, s’en est suivi le lancement officiel par le Ministre Gaston Musemena de ce programme. « Je lance ainsi solennellement l’inscription des élèves au programme du baccalauréat international à l’Ecole Internationale Bilingue le Cartésien ». C’est en ces mots que le Ministre de l’Enseignement Primaire et Secondaire, Gaston Musemena a lancé les inscriptions des élèves au programme du bac international à l’EIB le Cartésien. Ce, avant de féliciter son Collègue de l’ESU, Steve Mbikayi, promoteur de l’EIB Cartésien pour cette innovation combien bénéfique non seulement pour la jeunesse congolaise, mais aussi pour toute la population. Pour le Ministre de tutelle, le programme du baccalauréat international est un cursus scolaire très riche qui prépare les élèves à affronter leur parcours académiques avec brio parce qu’ils ont directement des atouts.

De son côté, Steve Mbikayi, Promoteur de l’EIB le Cartésien a remercié ses collègues membres du Gouvernement qui ont répondu tous présents à cette grande manifestation qui sera certainement gravée dans les annales de l’histoire de l’enseignement en République Démocratique du Congo. « Je remercie les parents d’élèves qui ont bien voulu être présent à cette cérémonie. Je remercie aussi les élèves qui sont là, sans eux, l’école ne pourra exister. Je remercie aussi les enseignants qui sont présents car ce sont les artisans du savoir de nos enfants. Cela fait 5 ans que nous nous battions pour donner ce programme de bac international. Et aujourd’hui, nos efforts sont couronnés.

Et nous sommes parmi les rares écoles du Monde autorisées à donner ce programme. Il n’y a pas plus de 100 écoles en Afrique qui donnent ce programme », a-t-il fait savoir. Il faut rappeler qu’à Kinshasa, deux écoles seulement à savoir : TASOK et Cartésien qui donnent ce programme. Le programme de baccalauréat international, faut-il le reconnaitre, est l’un des programmes d’enseignements les plus intéressants au monde pour des élèves âgés de 16 à 19 ans. Il met donc l’accent sur le développement personnel, professionnel et scolaire des élèves. Ce programme de haute facture est reconnu par des universités du monde entier pour l’éducation rigoureuse qu’il procure.

Joseph Kazadi Mamba

loading...

2 commentaires sur “Enseignement-EIB le Cartésien : lancement de l’opération d’inscription des élèves au programme du baccalauréat international

  1. L’idée est belle. Mais quand on est ministre de la République, on fait la promotion de l’école…publique.

    On est pas « promoteur » d’une école privée.

  2. Le fou chroniqueur par amour de sa patrie

    - Edit

    Reply

    Baccalauréat international?
    Puisqu’il n’existe pas d’enseignement international sinon en rapport avec les besoins de chaque pays, le baccalauréat international n’existe nulle part au monde.

    C’est une des stratégies d’escroquer dans le chef des mafieux prédateurs qui régentent l’Etat mafieux du Congo ` »Démoncratique».
    Comment deux ministres du secteur de l’enseignement en fonction peuvent se permettre de nous insulter en public ? Ces ministres commerçants de l’enseignement sont donc conscients que les millions de diplômes d’Etat délivrés aux enfants des congolais appauvris ne sont pas compétitifs, mais ils ne changent ni les programmes de formation encore moins ne s’occupent de formateurs. Quel cynisme !

    Signalons que nos brillants professeurs, académiciens et autres Congolais cadres à travers le monde n’ont pas eu besoin d’un tel diplôme préfabriqué. C’est du sadisme pur et simple qui étonne même Satan.

Ajouter un commentaire