Kananga: Pour J. Kabila le drame Kasaïen a été causé par les fils et filles du Kasaï

«Comment sommes-nous descendus si bas pour déshumaniser nos propres soeurs et frères et même des étrangers?», a demandé mardi 18 le président de la République dans son discours prononcé à l’occasion de l’ouverture à Kananga du forum sur la paix et le Développement du Kasaï.
Pour lui, le drame Kasaïen a été causé par les fils et filles du Kasaï.

Le chef de l’État a appelé chacun à faire un examen de conscience sur sa responsabilité dans ce drame

Il a déploré le fait qu’en cas de problème, la voie de la raison, qu’est le dialogue, n’intervienne qu’à postériori.

Pour Joseph Kabila, les causes de cette tragédie sont à rechercher dans « les égos et les manipulations socio-mystico-politiciennes ».

Le président a rappelé que l’espace Kasaï avait connu les mêmes horreurs en 1959 et 1960.
Elles se sont répétées parce la Justice n’avait pas sévi, d’après le premier citoyen.
Voilà pourquoi, il insiste sur une réconciliation qui ne doit pas se faire au détriment de la Justice et de la réparation des victimes.

Pour Joseph Kabila aucun responsable à des degrés divers ne doit échapper à la justice, afin que les responsabilités soient établies.
Auucun auteur des crimes ne devrait échapper à la sanction, unique moyen de dissuader ceux qui s’aventureraient à troubler gravement l’ordre public, insiste-t-il.
Il a exhorté son auditoire à faire en sorte que les erreurs commises dans la gestion du pouvoir coutumier doivent être évitées.

Dans le drame Kasaïen, Kabila n’a pas épargné les confessions religieuses et les ONGs, qui d’après lui, ont fait le choix de la désinformation.

Le président de la République avait auparavant rendu un hommage vibrant aux Forces de sécurité, FARDC et PNC, pour le travail abattu.

Après l’étape de la paix, Kabila demande à passer à l’étape du développement.

A cause de l’insécurité tous les projets étaient à l’arrêt, déplore-t-il.

Après Kananga, Joseph Kabila va s’envoler pour New-York où il va participer à l’Assemblée Générale des Nations-Unies.

CP

loading...

12 commentaires sur “Kananga: Pour J. Kabila le drame Kasaïen a été causé par les fils et filles du Kasaï

    1. Elkabong!!!! Félicitation. Tu as très bien réfléchi aujourd’hui pour la première fois. Continue sur cette lancée. Tu as raison, le Rais est très fort, le pacificateur !!!!

  1. Ah L’histoire est tetue ! oui de 1959-60 les Lulua ne se considéraient point Baluba qu’ils appelaient BENA BISAMBA ! ainsi tout les Baluba(Kasaiens) furent refouler PAR FORCE de Luluabourg (Kananga) sur BAkwanga(Mbuji Mayi) !

  2. Si ce « Président » pouvait comprendre ce que veut dire « Garant de la Nation », « Chef suprême des Armées », … il ne dirait pas « Le drame kasaïen a été causé par les fils et filles du Kasaï ». Malheureusement c’est un inculte.

    Cela est une insulte aux populations meurtries dans leurs chair et âme. Curieusement c’est cela le discours qu’il utilise pour chercher à se disculper. C’est du « Déjà vu, déjà entendu ». Il a dit cela pour les populations de l’Est, aujourd’hui il ose répéter les mêmes insultes à l’endroit des Kasaïens, et très sûrement utilisera le même discours, mot à mot, pour les autres populations qui sont dans son viseur pour l’accomplissement de sa volonté de garder le pouvoir par défit en violation de tout compromis politique.

    Toute chose à une fin, à bon entendeur, Salut !

  3. Il s’est servi des kassaiens pour semer cette désolation. Kabila wumela mais saches bien que ton tours vient où tu vas chier et pisser dans ton propre pantalon.

  4. Après le Kassaï, attendons nous à Kabambare dans le Maniema, le territoire natal de Vice Premier Ministre et Ministre de l’intérieur et du Gouverneur de Province.
    Voilà comment il se sert des fils du terroir pour semer la désolation.
    Alerte, alerte, alerte au Maniema!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  5. Le Président a totalement raison!!! Cette crise au kasai ne date pas d’aujourd’hui!! A l’époque coloniale les kasaiens s’étaient entretué de la même façon à cause du tribalisme qui est leur nature. C’est pour cela les autorités de l’époque avaient décidé de diviser le kasai en deux. Kasai oriental et occidental. Les tueries tribales sont dans leurs sang. Le tribalisme est inné chez eux. Exemple récent: Félix tshisekedi (kasaien), 99% des ses collaborateurs qui l’a nommé sont des kasaiens!!!!!!!

  6. Que kabila soit rwandais,Tanzanien ou de n’importe quelle nationalité, ce jeune homme a travaillé, et il continue à travailler avec tout le monde. Kasaiens, Katangais,kivusiens, bandundu, bas Congo, équateur, province orientale.tout le monde s’y retrouve. Mais, Félix, montre déjà sa nature kasaienne!!! Le tribalisme. 99% des ses collaborateurs sont des kasaiens. Chers congolais. Attention avec ses kasaiens. Une fois au pouvoir, même l’hymne nationale sera en tshiluba!!!

    1. Il a travaillé ! ? !

      Après 16 ans au pouvoir, pas d’électricité, pas d’eau potable, pas d’école viable, pas d’hôpitaux au sens propre, pas de politique générale de développement et j’en passe. Vous semblez satisfait des chansons « 5 chantiers » et « Révolution de la modernité » dont, je suppose, vous ne semblez pas comprendre le sens.

      Un peu de sérieux dans le respect de la Constitution de la RDC ainsi que des engagements pris pourrait aider, tant soit peu, à l’amélioration du social des populations.

      Ce gars de président organise lui-même les tueries en se servant d’une partie des autochtones, vous l’applaudissez naïvement ? Vous avez très probablement entendu parler de « Diviser pour mieux régner ». Essayez de vous informer et de faire une analyse sans complaisance des différentes étapes : CNDP, brassage des miliciens, M23 ainsi que des démarches entreprises pour y apporter solution, vous aurez peut-être une autre compréhension de la situation.

Ajouter un commentaire