Organisation des élections en RDC : 504 jours après la fin de l’enrôlement

Il faudrait à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) cinq cent quatre jours, après la fin de l’opération de révision du fichier électoral, pour organiser les élections en République démocratique du Congo. L’estimation a été faite, mardi 10 octobre par le président de cette institution, Corneille Nangaa, lors de sa rencontre avec les organisations de la société civile, dans le cadre de concertation en rapport avec l’évolution du processus électoral en RDC.

Corneille Nangaa a aussi expliqué à travers une simulation de vote, l’importance de l’usage de la machine à voter aux prochaines élections. L’objectif pour lui était de tenter de convaincre les représentants des organisations de la société civile quant à la fiabilité de cette machine pendant le vote.

Pour Jérôme Bonso, de l’AETA, il faudrait déjà travailler sur la sensibilisation de la population sur l’utilisation de la machine à voter.

«Avec ce que la CENI vient de démontrer, nous avons compris qu’il faudrait aller travailler beaucoup plus sur la sensibilisation pour que les coins les plus reculés soient déjà informés de l’usage de la machine, ses avantages et ses inconvénients, et mettre les deux sur la balance», a indiqué Jérôme Bonso.

D’après Corneille Nangaa, la CENI va signer avec les organisations de la société un acte d’engagement pour la sensibilisation des électeurs à l’utilisation de cette machine à voter. Il a également fixé l’assistance sur le calendrier électoral dont la publication dépendra aussi de l’adoption de la loi électorale.

La CENI a prévu de rencontrer aussi les présidents et mandataires des partis politiques au palais du peuple.

loading...

3 commentaires sur “Organisation des élections en RDC : 504 jours après la fin de l’enrôlement

  1. Nangaa est un patriote, il cherche par tous les moyens declencher une revolte pour changer le regime mais les congolais n’y voient rien. Felix avait jure que si la CENI ne publiait pas le calendrier le 30septembre, le 1er il allait amener le peuple a la revolte. Nanga joue sa part et vs etes la entrain de promettre la revolte en decembre. dans un pays ayant des hommes a deux testicles, la declaration de Nangaa suffirait pr revolter la population. le Congo est sans leader. les congolais n’aiment pas le Congo. desole.

  2. Est-ce que ce Monsieur de Nangaa peut nous exlpiqué le pourqoui, pourquoi a-t-il besoin de 504 jour pour la convocation des elections et pourqoui avez -vous acceptez d´organiser les elections en 2017? Conclution, nous voulons le depart sans conditions de Kabila et nous aurons une transition avec des hommes sérieux.

  3. Maladie des fous. Nanga en 2011, personnellement j’ai travaillé dans 2 semaines jour er nuit pour la cartographie des bureaux de vote pour une grande ville de plus de 500.000 personnes ! Les 504 jours c’est la pire sorcellerie. 2 mois suffisent une foi le fichier électoral fini pour organiser les élections. Le contraire c’est le jeu de la MP de s’eterniser au pouvoir avec tant de strategemes. Honte à vous .

Ajouter un commentaire