« Justice médiocre »: la RDC compte 358 prisonniers et exilés politiques, selon Acaj

La République démocratique du Congo compte 358 prisonniers et exilés politiques selon l’Association congolaise pour l’accès à la justice (Acaj).

C’est le président national de l’Acaj, maître Georges Kapiamba, qui a fait cette macabre révélation le samedi 13 janvier au Centre Caritas à l’occasion de « la journée de solidarité avec les prisonniers et exilés politiques ».

Parmi les prisonniers politiques emblématiques cités par Acaj, il y a notamment : Eugène Diomi Ndongala, Jean-Claude Muyambo,
Christian Lumu (Ligue des jeunes Udps), Norbert Luyeye, Franck Diongo et Gérard Mulumba.

« Les prisonniers politiques sont les victimes d’une justice médiocre », a dit Jean Bertrand Ewanga, ancien prisonnier politique.

Dès lundi prochain, promet Acaj, la liste exhaustive de tous les prisonniers politiques sera rendue publique sur le site de cette association de défense des droits humains.

La justice est une affaire de tous a dit le professeur Jacques Ndjoli.
Elle est caporalisée et c’est un instrument d’oppression politique.
Il appartient aussi au juge de se libérer, a déclaré J. Ndjoli.

Zabulon Kafubu

loading...

Un commentaire sur “« Justice médiocre »: la RDC compte 358 prisonniers et exilés politiques, selon Acaj

  1. Il n’ y a pas la justice a la RD Congo tous sont corrompus par le regime KABILIE. Lorqu’on libere ce pays, on va changer tous ces systemes. Le Congo est pour les Congolais le Rwanda et pour les Rwandais. Tous les Rwandais vont retourner dans leur pays et nous le Congolais on va s’organiser pour le developpent et future de notre beau pays. Les jours approches bientot on va libere le pays. Il faut que les MEDIOCRES degagent.

Ajouter un commentaire