Nord-Kivu : 120 mille signatures attendues pour dire non au découpage de la province

Lancement ce samedi 5 mai 2018 de la pétition de l’unité pour dire non au découpage de la province du Nord-Kivu.
Le go a été donné par le président de la société civile, Thomas d’aquin Muiti devant une centaine de participants, majorité au pouvoir, l’opposition et d’autres tendances qui sont tous unanimes dans la démarche de l’intangibilité de la province.

« ce lancement se passe concomitamment dans les territoires et villes  de Nyiragongo, Rutshuru, Lubero, Butembo, Beni, Masisi, Walikale. Nous visons pour une durée de trois semaines 120 mille signatures qui seront remises à l’Assemblée nationale et aux Nations-Unies afin de mettre un terme à ce projet macabre qui ne vise en réalité que l’annexion du Nord-Kivu au Rwanda », a expliqué Thomas Dacquin Muiti.

Me Jean Paul Lumbulumbu présent à cette cérémonie comme point focal de la notabilité lance un message « aux frères et soeurs d’autres provinces et de la diaspora de soutenir cette initiative en signant cette pétition en terme de solidarité ».
« Si chaque tribu de la RDC exige sa province nous serons dans quelle République? cela nous poussera a modifier la Constitution et par ricochet reporter les élections chose que nous ne pouvons pas accepter », a déclaré Jean-Paul Lumbulumbu.

Rappelons que cette récolte des signatures par la société civile fait suite à la pétition lancée la semaine dernière à l’hôtel invest par l’association francophone des ecolos pour obtenir la division de la province du Nord-Kivu.

Valéry Mukosasenge

4 commentaires sur “Nord-Kivu : 120 mille signatures attendues pour dire non au découpage de la province

  1. Moise MUMBERE KASEREKA

    - Edit

    Reply

    Il est maintenant claire que les vrais tribales xenophobes sont ceux la qui veulent la scission du nord Kivu le reste a toujours été du pire mensonge. Nous connaissons maintenant les tribalistes. Oyo ezalaki yako batama ebimi na mpwasa

  2. Nous disowns non a la decoupage du nord kivu. Le motif ne pas fonde et, nous savons bel et bien que nos elus nous decoivent. Nous les avons elus, mais ils nous ont montre ce qu’ils sont. Ce sont eux qui creent les milices et groups armes qui pullilent partout au Nord kivu. Ce qui est vrai est qu;ils veulent mettre en realite ou concretiser les accords de REMERA de Decembre 1996. Peuple congolais soyons vigilants.

Ajouter un commentaire