« Nous regrettons que Macron nous présente Kagame comme un modèle de la démocratie », A Mukula

 

Les récentes rencontres entre les présidents français, rwandais et angolais au cours desquelles la situation de la RDC a été abordée sans que le pays de Lumumba ne soit représenté, ne cessent de susciter des réactions au sein de la classe politique et sociale. La dernière en date est celle de Aaron Mukula coordonnateur national de la Génération Active des Jeunes Nationalistes, GAJN, et ancien secrétaire général du Parti Travailliste, PT, de Steve Mbikayi. Pour lui, Paul Kagame n’est peut être pris ou présenté comme un modèle de la démocratie. Il a par ailleurs salué la dernière sortie médiatique du porte-parole du gouvernement congolais Lambert Mende qui avait lancé une mise en garde à l’endroit des pays voisins qui se hasarderont de faciliter la déstabilisation de la RDC.

Ci-dessous l’interview

7/7.CD : La situation actuelle en RDC a était au centre des discussions entre les présidents français et ses homologues angolais et rwandais, quelle analyse faites-vous?

Aaron Mukula : une telle initiative est l’oeuvre de l’impérialisme intelligent et la cause n’est rien d’autre que le nouveau code minier promulgué par le chef de l’État au profit des congolais. En dehors de tout, nous regrettons du fait que Emmanuel Macron nous présente Paul Kagame comme un modèle de la démocratie. C’est grave, s’il faut prendre la personne de Kabila et Paul Kagame qui de deux peut enseigner à l’autre les abc de la Démocratie ? donc Macron a fait un mauvais choix en nous présentant Kagame. Et aussi quand il faut parler de la RDC pendant que nous ne sommes pas représentés cela devient un complot contre notre pays. Sur ce nous demandons au peuple congolais de rester debout face à cette situation et de se mobiliser tous comme un seul homme autour du chef de l’État afin de barrer la route à l’ennemi qui est devant notre porte. Nous refusons l’ingérence extérieure dans les affaires de la RDC.

7/7.CD : Comment jugez vous la position du gouvernement congolais qui tantôt exige au président français des explications, tantôt met en garde les pays voisins en brandissant même des menaces?

Aaron Mukula : le fait de demander les explications à nos voisins, cette démarche du gouvernement est saluée par les jeunes nationalistes de la GA.J.N, car notre souveraineté ne peut pas être foulée aux pieds par nos voisins. La RDC n’est pas à vendre et ils nous doivent du respect.

7/7.CD : Herman Cohen ancien sous-secrétaire d’État américain aux affaires africaines a déclaré il y’a peu que si Joseph Kabila présente sa candidature aux prochaines élections, les pays voisins vont intervenir militairement, quelle est la réaction de GAJN?

Aaron Mukula : Herman Cohen n’a pas de leçon à donner aux congolais dans ce domaine et surtout que les élections relèvent de la souveraineté de notre cher pays. Et pour ce qui est de la candidature du président Kabila, il faut savoir que celui-ci est réclamé par le peuple congolais qui estime que le président Kabila est le seul qui peut faire face aux impérialistes. Sur ce, Cohen est innocent, nous refusons l’ingérence.

7/7.CD : Les élections s’annoncent ? Quel est le candidat de votre association à la prochaine présidentielle?

Aaron Mukula : Avec les élections qui arrivent ce 23 décembre le candidat de la Génération Active des jeunes Nationalistes, GA.J.N c’est le camarade Kabila qui est pour nous le leader de tous les Nationalistes Congolais et avec lui nous ferons face au dicta des impérialistes. Les impérialistes ainsi que leurs marionnettes congolaises ne dorment pas, surtout que la RDC est dirigée par un nationaliste. Car leur soucis est de nous imposer un réactionnaire à la tête du pays, et nous jeunes nationalistes disons non.

Interview réalisée par Jeff Kaleb