Présidentielle 2018 : l’ADN pour la candidature unique de la jeunesse

Devant la presse lundi 14 mai, l’Alliance des Démocrates pour une Nouvelle République, ADN, a exprimé le vœu de voir s’organiser les primaires pour la désignation d’une candidature unique de la jeunesse.
Pour ce faire, Mbasha Civava président de l’ADN, parti politique non aligné, promet de rencontrer toutes les structures des jeunes.

« l’ADN soutient une candidature unique de la jeunesse à l’élection présidentielle future pour l’effectivité du renouvellement de la classe politique dans notre pays. Le choix de ce candidat se fera par le biais d’un regroupement de la jeunesse qui pourra passer par des primaires afin de donner à la nouvelle classe politique une personne consensuelle digne de la représenter à la prochaine présidentielle », a déclaré Patrick Civava.

S’agissant du débat sur l’enrôlement ou non des congolais de l’étranger, le Président de l’ADN dénonce une manœuvre visant à écarter la diaspora du processus électoral.
Il fustige le fait que les congolais de la diaspora soient écartés des législatives nationales et provinciales. Ce qui selon des dires constitue une injustice.
« pourquoi on doit dire que les congolais de l’étranger vont seulement voter pour le président de la République et non d’autres élections? C’est une escroquerie d’État orchestrée par l’ancienne classe politique constituée de la MP et de l’opposition », a-t-il dit.

Au sujet de la machine à voter, l’ADN rejette cette proposition et invite la CENI à écouter la voix du peuple.

Tout en saluant l’annonce par le CLC de la reprise des manifestations pacifiques, l’ADN promet de soutenir les laïcs catholiques et invite le pouvoir à sécuriser les manifestations d’autres formations politiques comme ça été le cas lors du meeting de l’UDPS.

Civava Mbasha a également invité les Kinois à rendre des hommages mérités à Rossy Mukendi assassiné lors d’une marche pacifique le 25 février 2018 et qui sera enterré ce 18 mai.

Jeff Kaleb Hobiang

Ajouter un commentaire