Vital Kamerhe : ‘‘tant que nous serons en vie, nous nous battrons contre le changement de la constitution’’

Le leader de l’Unc a tout dit. Kamerhe fourbe désormais ses armes contre le président Kabila qu’il considère comme l’artisan du coup d’état constitutionnel. VK estime que le président sortant a dépassé le stade des intentions, il veut matérialiser son projet de présidence à vie. Le remède est simple. Il faut l’éjecter du fauteuil présidentiel même par la rue. L’article 64 de la constitution donne les pleins pouvoirs à la population. L’ancien président de l’assemblée nationale s’indigne que le président Kabila ait choisi ses intérêts égoïstes au détriment du peuple. ‘‘Tant que nous serons en vie, nous battrons contre le changement de la constitution’’, a-t-il assuré. L’heure est grave, déclare Kamerhe. Il faut mobiliser le peuple pour empêcher au pouvoir de réussir son coup d’état constitutionnel. Le président Kabila se lance dans la logique de verser inutilement le sang des congolais. ‘‘Nous n’allons opposer une résistance farouche à ces idées tordues’’, menace Kamerhe. A Fatima, Kamerhe a accueilli chaleureusement les sept leaders du G7. L’ambiance était électrique. La coalition est formée et le go est donné pour bouter le régime dehors. Des actions de grande envergure ont été annoncées. Pour VK, il faut désormais conjuguer le régime Kabila au passé.

13 commentaires sur “Vital Kamerhe : ‘‘tant que nous serons en vie, nous nous battrons contre le changement de la constitution’’

  1. Attention Attention Attention congolais et congolaise ” Kabila” et” ses amis” cherchent à gagner du temps.
    Il faut continuer et augmenter la pression contre ce monsieur.

  2. Président Vital Kamerhe,

    Nous sommes en contact permanent avec le peuple, Nous l avons sondé sur la question soit les velléités de coup d’Etat constitutionnel par Joseph Kabila. Le peuple congolais, dans son ensemble, se dit prêt à braver la mort pour faire échec à ce projet chimérique. Aussi, chacun de nous a momentanément abandonné son nom d’origine pour s’appeler “Article 64”.

    Par conséquent, on attend, le moment venu, le go, le mot d’ordre de votre part. Soyez rassurés avec vos pairs de l’Opposition de la disponibilité du peuple à chasser, depuis la rue, Joseph Kabila.

    Article 64, ( Awazi K. El Hadj)

  3. Kabila doit aller tout droit en prison. C’est depuis 2001 qu’il a assassiné Mzee qu’il appelle abusivement son père et il a confisqué le pouvoir du peuple congolais.

  4. Merci infiniment cher compatriote Awazi K. El Hadj pour ton intervention que je répétè avec attention!

    Président Vital Kamerhe,
    Nous sommes en contact permanent avec le peuple, Nous l’avons sondé sur la question soit les velléités de coup d’Etat constitutionnel par Joseph Kabila. Le peuple congolais, dans son ensemble, se dit prêt à braver la mort pour faire échec à ce projet chimérique. Aussi, chacun de nous a momentanément abandonné son nom d’origine pour s’appeler « Article 64 ».
    Par conséquent, on attend, le moment venu, le go, le mot d’ordre de votre part. Soyez rassurés avec vos pairs de l’Opposition de la disponibilité du peuple à chasser, depuis la rue, Joseph Kabila.
    Article 64,
    Je suis fier d’avoir des congolais très engagés et déterminés à mettre fin à ce genre de dictature déguisée. Nous sommes prêts à tout chers compatriotes. Ne nous laissez pas intimidés pas même pas le Procurer Général et ses Avocats au service d’un individu et/ou d’un groupe d’individus. C’est grave; Ha!!!
    l’heure est grave encore…..

  5. Mugisho muderhwa pascal

    - Edit

    Reply

    Nous sommes prêt à lutte contre le changement de la constitution,malgre les intimudation nous appluquerons l,article 64. napoleon vait dit que:”vivre vecu sans gloire c,est mourir tout les jours” alevons la peur mourons un foi pourtoute,suivons l,example de la revolution française.

Ajouter un commentaire