Nord-Kivu : 3 miliciens Maï-Maï se rendent à la Monusco suite à une dispute entre leurs chefs

Publié ven 17/05/2019 - 20:09
Trois miliciens Mai-Mai se sont, jeudi 16 mai dernier, rendus à la mission onusienne basée à Kinyatsi-Musasa dans le territoire de Lubero au Nord-Kivu en RDC. C’était après une mésentente entre leurs chefs à savoir Safari et Kabido qui se sont battus au point de se blesser par balle. Le général autoproclamé Safari atteint par balle au niveau de la jambe droite lors de cette dispute, a été acheminé à l’hôpital général de Lubero, indique l’administrateur de la place qui salue cette reddition. "Deux chefs des groupes armés se sont disputé. De cette dispute est ressorti, l’échange des tirs. Par conséquent, l’autoproclamé Safari a reçu une balle à la jambe de la part de son rival Kabido. Cette situation a irrité les belligérants de la faction de Safari qui se sont directement attaqué à un poste de la Police Nationale Congolaise à Lubero. Là, ils ont ravi l’arme à un policier. Trois de ces miliciens déçus de leur seigneur de guerre, se sont rendus à la Monusco avec une arme de type AK47", indique Nyembo Wa Nyembo Richard, administrateur du territoire de Lubero. Ce dernier appelle par ailleurs, d’autres groupes armés qui pullulent encore dans la zone à déposer les armes. Notons que sur appel du président de la République Félix Antoine Tshisekedi, plusieurs miliciens Maï-Maï se sont déjà rendus aux forces loyalistes dans le territoire de Lubero situé à 40km du sud de la ville de Butembo qui, maintenant fait face à des attaques rebelles dirigées contres les centres de Traitement d’Ebola. Joël Kaseso depuis Butembo.