Nord-Kivu/Santé : un jeune tué et un centre de traitement Ebola saccagé à Njiapanda-Manguredjipa

Publié jeu 14/03/2019 - 14:45
Un jeune garçon a, le jeudi 13 mars 2019, trouvé la mort à Njiapanda-Manguredjipa dans le Territoire de Lubero. Un autre jeune a été blessé par balle. Tel est le bilan des accrochages entre services de l'ordre et population, survenus ce matin. En cause, des jeunes se sont pris aux installations de l'équipe de riposte contre la maladie à virus Ebola dans la zone de santé de Mambowa, indique Cyprien Sangala de la société civile. La population, essentiellement les jeunes, protestait alors que l'équipe de riposte voulait prélever un échantillon d'une personne décédée à Ngazimoja dans la même zone en vue d'en déterminer les véritables causes. Opération jugée inopportune et injustifiée par les jeunes, selon les sources locales. Indignés, ils ont alors saccagé le Centre de traitement Ebola (CTE) local avant d'être dissuadés par les services de l'ordre qui sont intervenus pour restaurer le calme. Parmi les dégâts, l'on note la destruction de plusieurs véhicules de l'équipe de riposte et celui de l'hôpital général de référence de Mambowa géré par la communauté baptiste au centre de l'Afrique, CBCA La situation y est restée tendue et les activités ont quasiment été paralysées aux premières heures de la matinée Rappelons que cette attaque est la quatrième après celles de trois autres CTE dans les zones de santé de Butembo et de Katwa, laissant à chaque fois dernière elles plusieurs victimes. Ebola a fait plus de 500 morts dans le Nord-Kivu, selon les statistiques du ministère de la santé. Isaac Kisatiro/Correspondant 7SUR7 à Butembo