Que devient Cédric Bakambu ?

L’Afrique est une ruche de grands joueurs qui monnaient au quotidien leurs talents aux quatre coins du monde. On retrouve des africains qui évoluent en Amérique, en Asie, en Océanie mais la plupart font carrière sur le vieux continent. En Chine également, plusieurs joueurs africains font parler d’eux. Cette terre fait d’ailleurs partie des pays où vous pouvez recevoir un bonus casino Même si le championnat n’est pas très relevé, les joueurs d’origine africaine sont indispensables à leurs clubs. C’est bien le cas de l’international congolais Cédric Bakambu qui évolue du côté Beijing Guoan. Toujours convoité en Europe, le joueur des Diables Rouges est considéré comme un “gâchis” du football. Que devient donc Cédric Bakambu ?
Né le 11 avril 1991 à Ivry-sur-Seine, Cédric Bakambu débuta très tôt le football avec l’Académie de Sochaux alors âgé de 15 ans. Cédric Bakambu avait notamment évolué avec son club formateur dans le championnat de première division de la France. Entre 2010 et 2014, il était apparu 107 fois pour 21 buts. L’été 2014, l’international congolais s’engageait pour Bursaspor en Turquie contre un chèque d’un million d’euros. En Turquie, lors de la saison 2014-2015, il s’était illustré par 7 buts en 11 matchs de la Coupe de Turquie portant son club à la finale de la compétition perdue face à Galatasaray. Également en championnat cette saison, l’attaquant de 27 ans avait planté 13 buts en 27 apparitions. Après cette saison couronnée de succès, Cédric Bakambu se faisait désirer par plusieurs clubs en Turquie en France et en Espagne. Et c’est finalement dans ce dernier pays du côté de Villarreal que je joueur va poser ses valises. Il aura fallu débourser 7 millions d’euros pour s’adjuger les services de l’ancien sochalien.

Villarreal, l’éclosion du talent nommé Bakambu ?

C’est sans doute Villarreal qui a révélé le joueur congolais passé par les différentes catégories d’âges de la France. Pour sa première saison au pays d’Andres Iniesta, il marquait 22 buts et 3 passes décisives en 50 apparitions. Il joua notamment cette saison (2015-2016) l’UEFA Europa League et son équipe avait atteint l’étape des demi-finales. Pour son deuxième exercice, il avait pris part à 36 rencontres et avait scoré à 13 reprises. Même si ses statistiques ont chuté, il a remporté cette saison le Trophée Ramón de Carranza ; compétition pendant laquelle il avait marqué deux buts en deux sorties. Pour le compte de la saison 2017-2018, le pensionnaire de Villarreal s’était illustré par 14 buts en 21 matchs toutes compétitions confondues. Au mercato hivernal 2018, plusieurs clubs montrent un penchant pour l’avant-centre de Villarreal. La Chine s’en était mêlée et aurait voulu débourser 72 millions d’euros pour enrôler le joueur. Finalement, le club espagnol aura encaissé 40 millions d’euros pour laisser filer Bakambu à Beijing Guoan en Chine.

La Chine, la mauvaise décision ?

La décision d’évoluer dans le championnat chinois n’a pas été du goût de plusieurs acteurs du football. Courtisé en Europe, Cédric Bakambu aurait pu signer sur le vieux continent histoire de fleurir son talent. Tout de même, il faut préciser que Bakambu a affiché de belles statistiques pour sa première saison en Chine. Pour la saison 2017-2018, Bakambu a réalisé de belles performances en marquant 19 buts et 4 passes décisives en seulement 23 matchs joués dans le championnat d’élite chinoise. On note principalement plusieurs doublés contre Guangzhou, Dalian Yifang ou encore Shanghai Shenhua. En coupe de Chine également, il a marqué 4 buts en 5 apparitions. Il a également à son actif un précieux but lors de son unique apparition en Atlantic Cup. En tout, le joueur congolais a totalisé 24 buts en 29 apparitions pour sa première saison hors du continent européen. Cette saison, alors que le championnat vient juste de débuter, Cédric Bakambu s’est affiché une 2 fois. Une apparition en AFC Champions League et en Super coupe de Chine. En attendant, il attend sa première titularisation en championnat cette saison.
Cédric Bakambu poursuit tranquillement sa carrière en Chine mais n’est pas épargné des critiques. À plusieurs reprises, son retour en Espagne est clamé. Le mercato hivernal dernier, Cédric Bakambu aurait pu rejoindre Valence si l’attaquant vedette Rodrigo partait. Mais aussi, le nom de Bakambu était nommément cité dans les coulisses du Betis Séville. Alors que cette piste semblait plus sérieuse, un retour l’été prochain en Europe serait-il envisageable.

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 215
    Partages