RDC : ACAJ préconise le dialogue entre les 4 entreprises de télécommunications et la LUCHA

Publié lun 13/05/2019 - 18:57
L'association Congolaise pour l'Accès à la Justice, "ACAJ", a recommandé aux responsables des 4 entreprises de télécommunications opérant en République Démocratique du Congo, à privilégier le dialogue avec le mouvement citoyen Lutte pour le Changement, "LUCHA", en vue de trouver "une solution rapide" au sujet de ses revendications notamment sur le tarif élevé et la mauvaise qualité des services qu'offrent les sociétés précitées. Dans une correspondance adressée ce lundi 13 mai aux directeurs généraux de Vodacom Congo, Airtel, Orange et Africell, l'ACAJ se dit ardemment "préoccupée" par les violences qui ont émaillé les récents sit-in de la LUCHA devant les sièges de leurs entreprises. "L'Association Congolaise pour l'Accès à la Justice est profondément préoccupée par les incidents des droits de l'homme enregistrés en marge des sit-in pacifiques organisés par le mouvement citoyen LUCHA devant vos bureaux en vue de réclamer la baisse des coûts et l'amélioration de vos services en RDC", a indiqué Georges Kapiamba, président de cette structure. S'appuyant sur l'article 60 de la constitution, l'ACAJ rappelle à ces directeurs généraux que les congolais ont pleinement le droit de manifester "collectivement ou individuellement" dans le but d'avoir "des explications au sujet de la tarification et de la qualité des services" fournis en RDC par rapport à d'autres pays. La LUCHA a lancé depuis quelques mois une campagne "À bas les prix" où plusieurs manifestations sont prévues et certaines ont déjà eu lieu dans différentes villes dénonçant les coûts élevés et la mauvaise qualité des services appels, SMS et Internet de tous les réseaux de téléphonie oeuvrant en RDC. Son dernier sit-in à Goma devant le bureau provincial d'Airtel Congo s'est soldé par "une répression violente" des policiers où 11 de ses militants dont 4 filles ont été blessés. Merveil Molo/Stagiaire