RDC-Administration Publique : L'atelier de validation technique du manuel de mise à la retraite sanctionné par une série de recommandations

Publié dim 18/11/2018 - 08:55
Ouvert le 15 novembre 2018, l'atelier de validation technique du manuel de mise à la retraite s'est clôturé le jeudi 16 novembre dernier à Kinshasa. Organisées par le ministère de la Fonction Publique à travers le Projet de Réforme et de Rajeunissement de l'Administration Publique, "PRRAP", ces assises de deux jours avaient pour objectif général de capitaliser et canaliser les contributions des acteurs clés pour le perfectionnement et la finalisation du manuel des procédures de mise à la retraite. Au terme de cet atelier, les participants ont formulé plusieurs recommandations au gouvernement parmi lesquelles : - Définir une procédure fixe de transmission par les administrations et services publics sectoriels des listes leur permettant de déclarer le personnel utilisé au sein de leurs services ainsi que la forme standardisée du document principal et le contenu minimum de la note explicative à annexer ; Image retirée. - Veiller à la constitution progressive par la DGRH d'un fichier unique centralisant des données fiabilisées issues du traitement de la certification et des actualisations régulières des données sectorielles, permettant ainsi la production à temps réel des statistiques quantitatives et cartographiques sur les effectifs initialement ou nouvellement déclarés ; - Étudier dans les meilleurs délais la faisabilité de l'extension à d'autres administrations des acquis de l'expérience pilote de collecte de données et d'identification par recensement biométrique des agents éligibles à la retraite, mais aussi des agents encore dans la tranche d'âge d'activité autorisée par le statut, ce dans la perspective de consolidation de la maîtrise des effectifs ; - Prendre des mesures immédiates pour la mise en oeuvre dès le mois de novembre en cours, de la feuille de route des activités de prise en charge et d'accompagnement à la reconversion des 377 agents de la DGI, de la DGDA et de l'INS mis à la retraite en octobre 2017. Image retirée. Le ministre d'État en charge de la Fonction Publique, Michel Bongongo, représenté par son directeur de cabinet adjoint, a affirmé qu'il n'y a point de doute que l'avènement de ce manuel permettra d'accélérer le temps de réalisation des activités de mise en œuvre décrites et mieux ordonnancées en exécution, des orientations de son ministère. Le coordonnateur du Projet de Réforme et de Rajeunissement de l'Administration Publique a, dans son allocution, mis un accent particulier sur la dimension opérationnelle de ce document. "Il s'agit dès à présent de faire en sorte qu'il ne soit pas juste un instrument avec une rédaction qui satisfasse les rédacteurs, mais cet instrument a, au-delà de la dimension réglementaire qui lui sera consacrée, une portée largement opérationnelle. Ça veut dire qu'il devra être largement la pierre angulaire de différentes opérations de mise à la retraite", a indiqué Jean-Paul Mabaya. Image retirée. Il a par ailleurs signifié que la prochaine étape est désormais le test, la mise à la retraite effective des 377 agents, qui a été sanctionnée par les ordonnances du chef de l'État et décrets du premier ministre. Les secrétaires généraux des administrations des ministères pilotes, les directeurs généraux des services publics ciblés par le PRRAP et les membres du groupe des leaders stratégiques ont pris part à cet atelier de validation technique du manuel de mise à la retraite. Jephté Kitsita