RDC-Finances : "Le bilan de la BCDC affiche une hausse de 11% comparativement à l'exercice 2016", (Rapport annuel 2017)

Publié sam 17/11/2018 - 12:15
Le directeur général de la Banque Commerciale Du Congo, "BCDC", Yves Cuypers a présenté vendredi 16 novembre dernier, les états financiers de cette institution plus que centenaire de l'exercice comptable 2017. Le patron de la BCDC a tenu dans un premier temps, à rappeler qu'à l'instar de l'année 2016, l'exercice 2017 s'est déroulé dans un contexte réglementaire contraignant mais a souligné une amélioration au cours du dernier trimestre 2017. La présentation du rapport annuel 2017 s'est articulée autour de trois principaux points à savoir : - La description de l'environnement économique et monétaire de l'année 2017 ; - La présentation des principaux indicateurs du bilan et de la performance de la Banque ; - La relation avec les banques internationales. Malgré un contexte économique difficile, caractérisé par une inflation galopante qui atteint 54,7% en cumul annuel (contre 23,6% en 2016) et les effets négatifs de la politique monétaire sur le coût de refinancement des banques, la BCDC selon son directeur général affiche une bonne performance opérationnelle en 2017. "Cette performance est due principalement à l'activité de change, aux récupérations sur certaines créances amorties ainsi que la baisse de la charge d'impôts des sociétés grâce à l'exonération des provisions sur créances douteuses et compromises", a indiqué Cuypers. Image retirée. Le produit net bancaire (PNB) de la Banque Commerciale Du Congo s'élève à 83,05 millions USD en 2017, comparé à 91,17 millions USD en 2016, soit un recul de 8,12 millions USD ou 9%. Selon le directeur général, cette baisse s'explique principalement par une croissance du coût de refinancement de près de 4,65 millions USD ainsi que la diminution du résultat de change de 5 millions USD. Soulignons par ailleurs qu'en fin 2017, le bilan de la banque affiche une hausse de 11% comparativement à l'exercice 2016. "Cette tendance est essentiellement expliquée par la hausse des dépôts de la clientèle de 15 millions USD et des avoirs en monnaie étrangère de la Banque Centrale du Congo, qui s'élèvent à 55 millions USD (contre 7 millions USD en 2016) ainsi que par la hausse des capitaux propres de la banque pour 9 millions USD", souligne Yves Cuypers. Ces ressources ont été principalement employées sur les avoirs et placements de trésorerie auprès des correspondants qui progressent de 35% passant de 270 millions USD à 364 millions USD. Au final, l'année 2017 aura été plus que satisfaisante selon le patron de la BCDC, qui affirme que sa banque a atteint tous ses objectifs. Image retirée. En outre, Yves Cuypers a sensibilisé les participants à ladite cérémonie sur l'importance pour le système bancaire congolais de se conformer aux exigences internationales. Il a dans la foulée, rappelé le rôle de l'Association Congolaise des Banques en la matière et surtout, la place importante que la BCDC y tenait. Selon lui, trois piliers du métier de banquier et de leur interaction dynamique s'articulent : L'actionnariat, le système financier international et les nouvelles technologies. Pour rappel, la Banque Commerciale Du Congo, "BCDC", opère en République Démocratique du Congo depuis 1909. Elle dispose à ce jour, d'un réseau d'agences de 35 points d'exploitation à travers le pays, parmi lesquels 25 agences bancaires et 10 guichets avancés. Jephté Kitsita