RDC-Mines: le gouvernement entame une procédure de résiliation du contrat d’exploitation de la mine d’or de Mongbwalu en Ituri

Parce que depuis 1995 la mine d’or de Mongbwalu en Ituri dans l’ex Province Orientale, détenue par Mongbwalu Gold Mines (MGM), n’est toujours pas entrée en production au grand dam des populations autochtones, le ministre des mines veut donc résilier ce contrat.
Il a dit dans une correspondance datée du 18 septembre 2018 interceptée par 7SUR7.CD.

Cette initiative ne part pas de Martin Kabwelulu Labilo mais du gouverneur de la province de l’Ituri.

Abdallah Pene Mbaka avait adressé une lettre au président de la République avec copie au ministre des mines, dans laquelle, il se plaignait du fait que la mine de Mongbwalu n’a connu aucune opérationnalisation à même d’impulser le développement socio-économique de sa contrée. Et la population est dépitée par cette situation, affirmait-il.

Le ministre dit partager cette préoccupation de Abdallah Pene Mbaka.

Il a instruit à cet effet le Cadastre minier, organisme public chargé de délivrer les titres miniers, de vérifier la validité de ceux de MGM.

Pour le ministre, s’il y a non exécution des obligations légales par MGM, la société aurifère devrait être déchue de ses droits miniers pour notamment : gel des ressources (à cause du non commencement des travaux).

Toutefois, la décision du ministre est suspendue à celle du président de la République.
Curieux quand même cette démarche du ministre des mines, car le président de la République n’a pas des prérogatives spécifiques en cette matière de déchéance de titres miniers.

Pour rappel, la mine d’or de Mongbwalu est l’une de plus prometteusse en RDC.
Elle était précédemment détenue par Anglo Gold Ashanti (AGK avec 86% ) et la Sokimo (14%).

Actuellement, elle est détenue par une société à capitaux Congolais, Fimosa Capital, dirigé par Guy Robert Lukama. Si la déchéance intervenait, ce serait un coup dur pour l’homme d’affaires congolais.
En RDC, le secteur minier est dominé par les capitaux étrangers, essentiellement chinois et canadiens.

G.M.M.

Vous avez aimé ? Partagez !