RDC-Sanctions américaines : "Ne soyez pas surpris si d'autres noms sortent dans un futur proche" (Tibor Nagy)

En marge de son interview accordée à Jeune Afrique lundi 04 mars, le secrétaire d'État américain adjoint en charge des affaires africaines n'exclut pas de voir son pays sanctionner d'autres personnalités congolaises "Je ne donnerais pas dans les détails concernant chaque individu mais chaque situation est étudiée avec beaucoup d'attention et d'autres sont en train d'être analysées, ne soyez pas surpris si d'autres noms sortent dans un futur proche, nous sommes très déterminés", affirme Tibor Nagy. Pour le diplomate américain, il n'y a aucune contradiction entre ces sanctions et la volonté de l'administration Trump de travailler avec les nouvelles autorités Congolaises. "C'est très cohérent, des milliers de congolais se sont rendus aux urnes de bonne foi, la majorité de candidats eux-mêmes ont participé aux élections de bonne foi en dépit de ce que disent les analyses. De l'autre côté, nous avons dit tout au long du processus électoral que ceux qui interfèrent dans le processus démocratique pour provoquer les violences seraient passibles des sanctions des États-Unis. Certains s'en sont rendus coupables. Par conséquent, les États-Unis étaient fondés à appliquer des sanctions", explique le secrétaire d'État américain adjoint en charge des affaires Africaines. Tibor Naguy conclut en affirmant qu'un processus qui connaît des problèmes significatifs peut au moins avoir un résultat positif. Élysée Odia