RDC - Sènatoriale : Me Jacquemain Shabani se retire de la course "pour donner plus de chance à la liste UDPS''

A son tour Jacquemain Shabani Lukoo, cadre de l'UDPS mais candidat indépendant, a, le jeudi 14 mars 2019, retiré sa candidature aux élections sénatoriales pour le compte de la ville de Kinshasa. L'ex secrétaire général de l'UDPS a confié a 7SUR7.CD, contrairement aux autres candidats qui ont jeté l'éponge à cause de la corruption, qu'il se retirait lui pour ''des raisons de convenances personnelles ''. Il aussi ajouté que c'était ''pour donner plus de chance à la liste UDPS dans un contexte électoral atypique''. Avec 12 élus, l'UDPS est le parti qui a le plus des députés provinciaux à Kinshasa. Kinshasa doit élire 8 sénateurs alors que les autres provinces (25) n'ont droit qu'à 4. Les candidats sénateurs UDPS sont au nombre de 3. Il s'agit de : 1. Tshika Wa Mulumba, 2. Nsiala Nkula Ménard, 3. Kalonji Nsenda. Les senatoriales se tiendront le 15 mars 2019, selon le calendrier de la CENI (commission électorale nationale indépendante). Pour rappel, l'ex Premier ministre Mabi Mulumba, l'ex conseiller du président de la République anti-corruption Luzolo Bambi, l'ex ministre de l'enseignement supérieur et universitaire Steve Mbikayi, tous dans la course pour occuper le poste de sénateur, ont dénoncé la corruption avant de jeter l'éponge. Le président du bureau définitif de l'assemblée provinciale Gode Mpoyi a déclaré qu'il y a sûrement quelques brebis galeuses parmi les députés provinciaux mais que tous n'étaient pas corrompus ou corruptibles. On avance le montant de 30.000$ à 50.000 pour acheter la voix d'un député provincial. Les députés provinciaux sont les grands électeurs pour les élections des sénateurs et des gouverneurs de province. Alphonse Muderhwa