Sankuru : "Même si le président de la République me demande de me retirer, je ne le ferai pas et ma famille politique me soutient totalement (Mende)

Publié lun 15/04/2019 - 12:04
Dans une interview accordée le lundi 15 avril à la rédaction de 7SUR7.CD Lambert Mende Omalanga annonce qu'il vient d'être rappeler à Kinshasa par le président de la République. "On vient de me rappeller à Kinshasa pour une réunion le mercredi avec le président de la République, on me soumet à un traitement discriminatoire par rapport à d'autres candidats et je rentre pour comprendre si je suis une personne différente des autres personnes congolaises", affirme le candidat gouverneur dans le Sankuru. "J'ai la tête froide, je compte mener cette bataille jusqu'au bout et je ne pense pas que le président me demandera de me retirer parce qu'il n'en a pas qualité et meme s'il me le demandait je ne me retirerai pas et ma famille politique me soutient totalement", renchérit l'ancien porte-parole du gouvernement. Mende annonce son retour le lundi 15 avril dans la capitale où il compte tenir une conférence de presse, histoire d'expliquer les contours de cette affaire. Pour rappel, Lambert Mende est le candidat unique à l'élection du gouverneur dans le Sankuru, après l'invalidation de la candidature de Mukumadi par la cour d'appel du Sankuru. Décision annulée par le conseil d'Etat. Mais qui a son tour a été désavoué par le Conseil supérieur de la magistrature. La CENI compte délocaliser l'élection après la non convocation de la plénière par le président de l'assemblée provinciale du Sankuru. Une véritable imbroglio politico-judiciaire. une élection déjà reportée à deux reprises pour entre autre cause la situation sécuritaire inquiétante. Une raison toujours réfutée par l'ancien ministre des médias. Élysée Odia