USA : Après échange avec F. Tshisekedi, le FMI décide de reprendre les négociations en vue de relancer la coopération avec la RDC (Christine Lagarde)

La directrice générale du Fonds Monétaire International, “FMI”, Christine Lagarde a échangé ce vendredi 05 avril 2019 à Washington avec le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, en séjour aux États-Unis d’Amérique depuis le 03 avril dernier.

Au terme de leurs échanges, la patronne du FMI a annoncé un audit de l’économie congolaise pour établir les forces et les faiblesses en vue d’une nouvelle collaboration.

“Depuis 2015 nous n’avions pas fait de revue commune de l’économie du Congo. Donc, on va commencer d’abord par remonter les manches, se mettre au travail et déterminer la situation économique ensemble pour faire ce qu’on appelle en langage FMI un article 4, c’est-à-dire c’est un audit de l’économie de la RDC qui va nous permettre d’établir où sont les forces et les faiblesses, où les politiques budgétaires peuvent être améliorées, où la situation peut être améliorée sur le plan de la protection sociale des populations”, a-t-elle déclaré.

Ce n’est qu’après cela, que la patronne du Fonds Monétaire International indique qu’ils pourront donner des conseils appropriés au président de la RD Congo ainsi qu’à son gouvernement.

“Ensuite, on verra si on peut financièrement à la demande de monsieur le président et de son gouvernement, aider sous forme de programme”, renchérit-elle, avant d’ajouter qu’ils n’ont pas besoin du programme pour se mettre au travail.

Christine La Garde confirme dans la foulée que le travail commence dès ce lundi.

“Je crois que le ministre des finances et certains de ses conseillers restent ici à Washington et la mission du FMI chargée de la République Démocratique du Congo est mobilisée et prête à travailler dès lundi”, précise la directrice générale du FMI.

Dans la foulée, celle qui dirige cette institution monétaire internationale depuis 2011, affirme être satisfaite que les relations soient renouées entre son institution et la RDC.

“Je suis ravie qu’on ait pu renouer la relation et mettre en place ce partenariat pour travailler ensemble sur l’amélioration de la situation économique et de la situation des populations”, conclut-elle.

Le programme économique formel (Peg 2) entre le gouvernement et le FMI avait échoué en 2012 à cause de l’opacité du contrat minier Comide.

L’ex Premier ministre Matata avait rejeté la faute de cet échec, alors que le succès du Peg ll était à portée des mains après plusieurs revues concluantes, au patron de la Gecamines Albert Yuma. Lequel est toujours pressenti Premier ministre.

Pour rappel, le Fonds Monétaire International est une institution internationale regroupant 189 pays dont le but est de promouvoir la coopération monétaire internationale, garantir la stabilité financière, faciliter les échanges internationaux, contribuer à un niveau élevé d’emplois à la stabilité économique et faire reculer la pauvreté.

Jephté Kitsita

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 1.7K
    Partages