Vodacom Ligue 1 : Renaissance et DCMP sanctionnés par la LINAFOOT, et le stade de martyrs fermé

La rencontre qui a opposé le DCMP au FC Renaissance dimanche 24 janvier dernier au stade des martyrs, a engendré des troubles et casses.

Au coup de sifflet final de l’arbitre proclamant DCMP victorieux grâce au but de Vinny bongonga (82′), les supporters de Renaissance mécontents du résultat ont causé beaucoup de dégâts matériels dans l’enceinte du stade des martyrs.

Cependant, une forte altercation a eu lieu entre le comité de gestion du stade, les policiers, les stadiers et quelques supporters non-identifiés jusqu’à provoquer la bagarre.

Quelques agents de la ligue nationale de football «LINAFOOT» ont affirmé avoir été bloqués, violentés, et braqués dans l’enceinte de ce complexe sportif.

L’administration du stade et le trésorier général ont par ailleurs dénoncé le vol d’une somme de 2 millions de Franc congolais, réservée pour la recette de ce match. Ils ont accusé les policiers qui étaient présents lors de cette querelle.

Par conséquent, le comité de gestion du complexe omnisports du stade des martyrs a décidé de fermer le stade jusqu’à une date ultérieure à cause des raisons ci-dessus

  • Une centaine des chaises arrachées et cassées ;

  • Plusieurs vitres et impostes cassés ;

  • Des garde-fou métallique et grilles séparateurs déterrés et détruits ;

  • Le gazon synthétique (aire de jeu) impacté à différents endroits et nécessitant minutieuse réparation ;

  • Des ampoules et projecteurs (éclairages extérieur) cassés par des jets des projectiles et tant d’autres dégâts causés.

Après tout ce désordre, la commission de gestion de la LINAFOOT tranche et inflige les sanctions à ces deux clubs.

Pour DCMP, l’équipe doit payer une amende de 1000 $ pour usage de pétard et envahissement de la zone neutre. Renaissance doit payer une amende de 20.000 USD et reste suspendu jusqu’à l’apurement intégral de cette amende.

Le club est sommé de réparer les casses occasionnés par ses supporters, et a perdu sa quote-part de recette. Obligé à jouer ses deux prochains matchs à huis-clos.

Enfin son entraîneur Papy Kimoto suspendu préventivement et doit passer devant la commission de gestion de la LINAFOOT.

Gede Luiz Kupa

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 197
    Partages