CAN 2019 : Les forces et faiblesses de l'Égypte, probablement le plus grand obstacle de la RDC

Les joueurs de l'Égypte

Le septuple champion d'Afrique, la nation la plus titrée d'Afrique, les pharaons d'Égypte sont le deuxième adversaire de la RDC  dans le Groupe A, de la prochaine CAN qui se déroulera en terre Égyptienne du 21 juin au 19 juillet 2019.

Au regard des derniers résultats entre les deux équipes, le pays hôte part favori sur papier face aux léopards de la RDC, qu'ils vont affronter le 26 juin à 21h, heure du Caire. 

En 7 face-à-face entre Léopards et pharaons, la RDC a perdu 4 fois, pour deux nuls et une victoire qui remonte en 1974, l'année où les léopards avaient remporté leur deuxième coupe d'Afrique des nations. 

Entraîné par le mexicain Javier Aguirre, le finaliste malheureux de la CAN 2017 a fini deuxième de son groupe lors des éliminatoires avec 13 points, 16 buts marqués et 5 encaissés derrière la Tunisie.
 
La force de cette équipe réside au niveau de son attaque aussi prolifique, guidée par sa star de Liverpool Mohamed Salah, entouré de Hassan Trezeguet de Kasimpasa (Turquie), Amr Warda (Arsenal) et Marwan Mohsen l'attaquant du national Al Ahly qui forment la force offensive dans un schéma tactique de 4-2-3-1.

La faiblesse l'Égypte c'est l'inefficacité de sa défense. Les coéquipiers de M. Gabr (défenseur central) ont encaissé dans presque tous les matchs des éliminatoires même face à des équipes présumées "faibles".

Rappelons que l'Égypte est la seule nation à avoir remporté 3 fois consécutivement la CAN (2006, 2008, 2010) et depuis, il n'avait plus participé dans les 3 éditions suivantes (2012, 2013, 2015), avant qu'il ne revienne en 2017. C'est aussi l'un des points négatifs de cette formation.

La dernière confrontation entre la RDC et l'Égypte, date du 2 mars 2011 lors d'un match amical qui s'est soldé par un score nul de zéro but partout. 

Gede Luiz Kupa