Santé

RDC-Ebola : Tshisekedi confie le secrétariat technique du comité multisectoriel à une équipe d'experts dirigée par le prof Muyembe

Dans un communiqué daté du 20 juillet 2019 en rapport avec l'épidémie d'Ebola signé par le directeur de cabinet du chef de l'État, Vital Kamerhe, la RDC réitère son ferme engagement à poursuivre la riposte et à renforcer le contrôle transfrontalier et celui de principales routes internes afin de veiller à ce qu'aucun cas ne soit omis ou n'échappe aux équipes de surveillance.

Dans la foulée, Vital Kamerhe annonce que la conduite de la riposte à l'épidémie de la maladie à virus Ebola se fait désormais sous la supervision directe du président de la République.

Nord-Kivu/Ebola : La société civile redoute que l'urgence sanitaire décrétée par l'OMS  soit fatale pour les régions touchées par l'épidémie

Dans une déclaration ce samedi 20 juillet, la société civile/forces vives du Nord-Kivu a réagi à la décision de l'Organisation Mondiale de la Santé du mercredi 17 juillet dernier à Genève, instituant la maladie à virus Ebola au Nord-Kivu et en Ituri comme "une urgence sanitaire de portée internationale". Ce, après la détection d'un premier cas positif dans la ville de Goma.

A travers cette sortie médiatique, les forces vives du Nord-Kivu expriment leur inquiétude au sujet de l'attitude que pourront afficher les pays voisins par rapport aux zones touchées par le virus.

RDC : Oly Ilunga souhaite que tous les décès à Goma soient testés d’Ebola avant l'enterrement 

Le ministre de la santé, Oly Ilunga, a annoncé qu’il va rencontrer le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Carly Kasivita afin de discuter sur la faisabilité d’une mesure qui sera mise en place dans les prochains jours à Goma, suite à l’apparition d’un cas positif d’Ebola dans cette ville.

Oly Ilunga va demander au gouverneur que tous les décès dans la ville de Goma soient déclarés auprès des services compétents afin qu’avant tout enterrement, les tests Ebola soient effectués.

"Des tests, afin de savoir s’il s’agit d’une contamination ou pas", précise-t-il.

RDC-EBOLA : Voici ce que le ministère de la santé attend de la population pour arrêter la propagation du virus 

4 jours après l’apparition du premier cas positif de la maladie à virus Ebola en ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, le ministre de la santé publique Oly Ilunga a tenu à rassurer la population sur l’efficacité des équipes de la riposte qui "sont déjà au travail pour éviter toute propagation".

Oly Ilunga a tenu une conférence de presse à Goma ce jeudi 18 juillet, au cours de laquelle, il dit attendre une coopération de la population vis-à-vis des équipes de la riposte afin de faciliter à ces dernières le travail.

Goma, le ministre de la santé aux pasteurs : "Il faut arrêter de faire croire aux gens que l'imposition des mains peut guérir Ebola", (Oly Ilunga)

Le ministre de la santé, le docteur Oly Ilunga interdit aux pasteurs et autres religieux, "l’imposition des mains aux fidèles pendant la prière dans les zones sous menace de la maladie à virus Ebola car cette pratique ne guérit pas une épidémie".

Il l’a dit dans une conférence de presse animée à Goma ce jeudi 18 juillet 2019, en collaboration avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui est l’un des partenaires du gouvernement congolais dans la riposte contre cette épidémie qui sévit dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Kananga : Début de la campagne de depistage volontaire du VIH/SIDA et de l'usage correct du préservatif

 

Le programme multisectoriel de lutte contre le VIH/SIDA, a lancé mercredi 17 juillet 2019 à Kananga au Kasaï Central, la campagne de "depistage volontaire du VIH/SIDA et de l'usage correct du préservatif. Cette campagne se deroulera durant 5 jours.

D'après Jean-Carret Jean Manshimba secrétaire exécutif de PNMLS au Kasaï Central, l'objectif de cette campagne est d'avoir une génération sans SIDA en RDC.

RDC : Le ministère de la Santé organise du 22 au 23 juillet prochain le Forum National sur la vaccination et l'éradication de la polio 

Le ministère de la Santé, en collaboration avec ses partenaires, organise du 22 au 23 juillet le Forum National sur la vaccination et l'éradication de la polio en République Démocratique du Congo.

RDC-EBOLA : Les cas de Goma et d'Ouganda savaient qu’ils étaient à risque mais ont refusé de respecter les recommandations sanitaires (Min. Santé)

Le ministère de la santé a, mercredi 17 juillet 2019, déploré une fois de plus l'attitude "irresponsable" de certaines personnes qui contribuent à la propagation de cette dixième épidémie d'Ebola qui secoue la République Démocratique du Congo. 

"Nous regrettons qu’après avoir passé près d’un an dans cette épidémie, certains groupes de personnes dans la communauté continuent à adopter un comportement irresponsable qui cause la propagation géographique du virus", a déploré le ministère de la santé. 

RDC-EBOLA : Le ministère de la santé espère "qu’il y aura une plus grande transparence dans l'utilisation des fonds reçus par les acteurs humanitaires"

Le ministère de la santé dit prendre acte de l’évaluation du comité d’experts de l’organisation mondiale de la santé, déclarant la maladie à virus Ebola qui sévit au Nord-Est de la RDC, « urgence sanitaire de portée internationale ».

Dans un commentaire rendu public quelques heures après cette déclaration, le ministère de la santé a affirmé que cette épidémie d’Ebola est avant tout une crise de santé publique qui nécessite une réponse par des acteurs ayant une réelle expertise technique.

Ebola à Goma : Tous les contacts du pasteur "décédé", dont le chauffeur de moto-taxi qui l'avait conduit, ont été retrouvés en moins de 3 jours (Min. Santé)

Dans son rapport du 17 juillet 2019 sur la situation épidémiologique de la maladie à virus Ebola qui sévit en République Démocratique du Congo, le ministre de la santé a donné des nouvelles rassurantes sur le suivi de la situation des contacts du pasteur ayant voyagé à Goma.

Ledit ministère affirme que la vaccination autour du cas confirmé de Goma se poursuit au centre de santé Afia Himbi dans la zone de santé de Goma.