Kwilu : Les infirmiers de Bandundu dans la rue pour réclamer le départ du médecin inspecteur provincial

7sur7

 

Les infirmiers de Bandundu ont choisi ce lundi 10 juin pour descendre dans la rue afin de réclamer le départ du médecin inspecteur provinciale, "MIP".

Ces fonctionnaires en tablier blanc accusent le MIP d'écarter beaucoup parmi eux sur le nouveau listing du trimestre en cours, au profit selon eux, des membres de sa famille biologique dont certains seraient encore aux niveaux primaires et secondaires.

"Nous voulons le départ du MIP. Il est indigne d'être dans le circuit du système de santé", réclament-ils.

Pour ce faire, une possession de contestation est partie de l'hôpital général de Bandundu en passant par les avenues wamba, kwango, Kasaï jusqu'au siège de l'organe délibérant où ils ont tenté de saisir les autorités de cette institution mais sans succès suite à une interposition de la police. 

En colère, ces infirmiers ont appliqué la loi de la force pour arriver à la mairie où cette fois-ci, ils ont réussi à lire et déposer leur mémo dans lequel ils réclament :

- Le départ du MIP ;

- L'annulation du listing litigé et injuste ;

- Le rétablissement de leur droit ;

- La suppression de l'écart de prime entre médecins et infirmiers.

"Un médecin touche 900.000fc de prime alors que l'infirmier lui est encore à 80.000fc. Pourquoi cet écart? Nous voulons un changement", exigent-ils.

Précisons que ces infirmiers de bandundu ont également décrété une grève de quelques jours (sans précisions), question de revendiquer leurs droits.

Rolly Mukiaka Say depuis Bandundu