Ituri : Plus de 50 personnes tuées et des maisons incendiées dans des attaques armées à Djugu

Publié mer 12/06/2019 - 11:55
bruée

Plusieurs attaques armées contre les populations civiles ont eu lieu le lundi 10 et le mardi 11 juin 2019 dans beaucoup de villages du territoire de Djugu, théâtre des hostilités depuis 2 mois.

L'élément déclencheur de ce cycle de violences perpétrées par des hommes armés non autrement identifiés, serait l'assassinat lundi dernier de 4 opérateurs économiques du village kobu dans le secteur de Walendu Djatsi.

Ces commerçants ont étés abattus par des malfrats entre les villages Nizi et Bambu sur la route menant à la région minière de Mungwalu, lorsqu ils se rendaient au marché de Iga Barrière, un centre de négoce situé à environ 25 km de Bunia chef-lieu de la province de l'Ituri.

La nouvelle de ces meurtres a suscité des actes de barbarie presque sur l'ensemble du territoire de Djugu.

Dans la chefferie de bahema nord où plus de 8 villages ont étés pris pour cibles, la société civile que dirige Désiré BANZA dresse un bilan de 38 morts, plusieurs blessés et de villages entiers incendiés.
 
Dans le secteur de Banyali-kilo, le chef de cette entité Innocent Madukadala parle de 9 morts enregistrés ces deux derniers jours et de blessés.
 
Vers la localité de Pimbo, une voiture qui se rendait à mahagi a essuyé de tirs sur la route nationale N°27, une passagère atteinte par balle est morte sur le champ et le chauffeur grièvement blessé. Et dans la commune rurale de Mungwalu, 2 morts ont été enregistrés le lundi dernier.

Face à cette situation, des messages d'appel à la paix, à la retenue et à la cohabitation pacifique se multiplient et le gouverneur de province Jean Saidi Bamanisa indique que des dispositions sont prises pour mettre fin à cette insécurité.

Il sied de noter que ce regain d'insécurité a occasionné un déplacement massif de la population vers la ville de Bunia et la route nationale N°27 reste bloquée du côté de Djugu.

Seraphin Banangana/Correspondant 7SUR7.CD à Bunia