Ebola en Ouganda : Yoweri Museveni évoque l'urgence pour la RDC de se préoccuper de l'aspect sécuritaire pour stopper la propagation du virus  

Publié mar 18/06/2019 - 07:56
7SUR7.CD

Le président ougandais Yoweri Museveni a échangé lundi 17 juin dernier avec le directeur général de l'Organisation Mondiale de la Santé, "OMS", Tedros Adhanom au State House, à Entebbe.

Les échanges entre les deux personnalités ont essentiellement tourné autour de l'évolution de la maladie à virus Ebola.

Selon la presse ougandaise, Yoweri Museveni a déclaré que le gouvernement de son pays endigeait le virus Ebola tout comme il était capable de contrôler le terrorisme au fil des ans.  

"Le président Museveni a souligné le besoin urgent pour le gouvernement de la République Démocratique du Congo de se préoccuper de la situation en matière de sécurité dans la partie orientale. Il a noté que la question de la sécurité est l'un des facteurs contribuant à la propagation de la maladie à virus Ebola", rapporte Kampala Post.

7SUR7.CD

Pour sa part, le directeur général de l’OMS a révélé que l’efficacité du vaccin contre le virus Ebola administré aux personnes qui ont été en contact avec les victimes est de 97,8% de réussite. 

En outre, Tedros Adhanom a proposé à Yoweri Museveni de former des éducateurs sanitaires au niveau des paroisses, afin de sensibiliser et d'enseigner aux soins de base les soins de santé primaires.

Après le petit garçon décédé dans l’ouest de l’Ouganda le 11 juin dernier, sa grand-mère était aussi morte du virus Ebola. Le reste de la famille, qui était entrée après avoir assisté en RDC à des obsèques d'une personne morte du virus, a été rapatriée en RD Congo le 13 juin dernier. 

Officiellement, l'Ouganda n'a donc plus de cas du virus, mais reste en situation de « réponse Ebola ». 

Jephté Kitsita