RDC : "Avec 120 millions d'hectares de terre, le Congo sera la dernière frontière de l'agriculture dans le monde" (Sanginga Nteranya) 

Publié jeu 20/06/2019 - 22:52
7SUR7.CD

Le directeur général de l’International Institue of Tropical Agriculture (IITA) estime que la RDC, avec ses 120 millions d'hectares de terre, sera la plaque tournante de l'agriculture dans le monde dans les prochaines années.

Pour rendre cela possible, Sanginga Nteranya appelle à la prise de conscience collective de ce fabuleux potentiel agricole.

"120 millions d’hectares de terre, ça n’existe pas dans aucun pays. Cette savane qui va du Kasaï au Katanga est plus grande que la savane qui a fait du Brésil ce que le Brésil est pour le moment. Le derniers frontières de l’agriculture dans le monde ça sera au Congo. Quelqu’un doit être conscient de cela", a-t-il dit au cours d'une conférence de presse qu'il animée ce jeudi à Kinshasa au siège de l'IITA.

Je voulais proposer, poursuit Sanginga Nteranya, "à ce que le président puisse être lui-même ministre de l’agriculture ; pratiquement pour relever ce défi-là (...) faire en sorte que l’agriculture puisse être le moteur de croissance. Il doit y avoir une décision sérieuse qui doit être prise pour remonter l’agriculture".

7SUR7.CD

En outre, le directeur général de l'IITA recommande aux autorités Politico-administratives de tout mettre en œuvre pour alimenter le pays en électricité afin de développer l'agriculture. 

Quant au soutien technique, il promet de recruter des experts dans le domaine pour aider le Congo-Kinshasa à développer l'agriculture si " il y a une vision et une passion", a-t-il indiqué. 

Interrogé sur le président de la République, au cours de ce face-à-face avec les professionnels des médias, cet expert agronome n'a pas tari d'éloges envers Félix Tshisekedi. 

"Il est très humble, très approchable. Il veut  être pragmatique. Il veut des solutions qui avantagent des opérations qui conduisent à des résultats", a-t-il déclaré.

A noter que Sanginga Nteranya était en visite de travail en République Démocratique du Congo depuis vendredi dernier. Au cours de son séjour, il a rencontré les autorités du pays, dont le chef de l'Etat. L'objet de sa visite était centrée sur le développement de l'agriculture au Congo-Kinshasa et le projet Inga. 

P. M.