Maniema: pour désenclaver un bassin de production agricole,  le FIDA  construit 2 ponts 

Publié ven 21/06/2019 - 11:42
Pont

Le Fonds International du Développement Agricole (FIDA) construit 2 ponts dans la province du Maniema, en vue de désenclaver le bassin de production agricole.

Hanafi Abdelhaq, directeur pays du FIDA, et Jean-Pierre Amandi, vice-gouverneur du Maniema, ont conduit une importante délégation pour réceptionner ces deux ouvrages sur l'axe Lubole-Kalulu-Luekash-Mobanga situé sur la Nationale 31 Kindu-Kasongo, dans la zone de production agricole de Kasongo, rapporte un communiqué de cette institution financière, transmis à 7SUR7.CD. 

Bassin de production agricole

Il s'agit du pont Bulale en béton armé d'une capacité de 60 tonnes, avec 3 travées et une portée de 39 mètres. 

Selon le FIDA, c'est le plus long pont construit par le Projet Intégré pour la Réhabilitation de l'Agriculture dans la Province du Maniema (PIRAM), dont le coût des travaux est évalué à 350.000 dollars américains. 

Il relie désormais les cités minières de Bikenge et Kama à la Nationale n°31 et facilite les échanges avec les Territoires de Kasongo et Kindu. 

Le deuxième ouvrage construit par le FIDA, c'est le pont Luekash qui s'était écroulé sur un pan de 18/40 mètres depuis une année. Il a été réhabilité en 6 mois.

Le coût des travaux de réhabilitation est évalué à 400.000 dollars américains, fait savoir le FIDA. 

L'ouvrage métallique construit par l'Office des Routes est d'une capacité de 32 tonnes, avec 2 travées. Il épargne les usagers de faire un détour de plus de 90 km contre 50 km pour rejoindre la cite de Kasongo et amélioré les échanges entre les centres de productions agricoles et les centres de consommation. 

bassin de production agricole

La construction de ces deux ponts font partie d'un lot de 68 ponts et 266 dalots construits et réhabilités pendant la mise en œuvre du PIRAM qui bénéficie du financement du FIDA de 49 millions de dollars américains. 

Par ailleurs, le directeur pays du FIDA a demandé aux usagers de s'approprier ces ouvrages en respectant le tonnage pour leur donner longue vie.

Le FIDA a dépêché également une équipe d'experts internationaux dans la région du Maniema pour étudier les possibilités d'élaboration d'un autre projet d'au moins 100 millions de dollars $ couvrant qu'après provinces, à savoir : Kasaï - Oriental, Kasaï, Tanganyika et Lomami.

Le Fonds International de Développement Agricole (FIDA) est un organe de l'ONU qui a son siège à Rome (Italie). Il est une institution spécialisée du système des Nations unies. Il a été fondé en décembre 1977 dans le sillage de la Conférence mondiale de l'alimentation réunie à Rome en 1974.

P. M.