RDC-ARPTC : L'Intersyndicale exige le paiement de la prime de rétrocession du mois d'avril et dénonce la mise en place "inopportune" du personnel

Publié ven 21/06/2019 - 20:34
7sur7

L'Intersyndicale de l'Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications du Congo, "ARPTC", est monté au créneau pour exiger le paiement de la prime de rétrocession du mois d'avril 2019.

Dans une correspondance datée du 21 juin 2019 adressée au président du Collège de l'ARPTC, Odon Kasindi et parvenue à 7SUR7.CD, l'Intersyndicale affirme que la grogne des agents ne cessent de prendre de l'ampleur suite au non paiement de la prime de rétrocession et la mise en place du personnel qu'il considère "inopportune".

"Nous venons par la présente, attirer votre attention sur la grogne de plus en plus grandissante auprès des cadres et agents de l'ARPTC à cause du retard enregistré dans le payement de la prime mentionnée en concerne, en marge des négociations entreprises avec l'Intersyndicale", écrit l'intersyndicale au président du Collège.

Dans la foulée, I'Intersyndicale décline toute responsabilité quant à ce qui adviendrait si cette prime n'est pas payée dans les prochaines 48 heures.

"Quant à la mise en place imminente annoncée par vous au sein de l'établissement, nous vous invitons à vous référer aux instructions de la présidence de la République contenues dans le communiqué du 25 janvier
2019", renchérit l'intersyndicale. 

Les agents et cadres de cet établissement demandent au chef de l’Etat, en sa qualité de garant du bon fonctionnement des institutions et autorité de tutelle de l’ARPTC, d’instruire Odon Kasindi à payer la prime conformément à la clé de répartition du ministre des Finances.

"L’ARPTC étant une structure qui dépend du chef de l’Etat, doit montrer l’exemple. Un tel acte n’est rien d’autre que de l’insubordination vis-à-vis non seulement de sa tutelle mais de la présidence de la République", concluent ces agents. 

(Ci-dessous, la correspondance de l'intersyndicale de l'ARPTC)

7

Jephté Kitsita