RDC: Le prix Nobel Denis Mukwege indigné par le viol commis sur une petite fille de 13 ans par ses camarades de classe

Publié ven 21/06/2019 - 11:55
7sur7

Dr. Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix 2018 se dit "indigné" par le viol collectif d'une mineure de 13 ans par ses 7 condisciples, tous élèves à l'école Révérend Kim de Kinshasa. 

Tout en exprimant sa compassion à la famille de la victime, le gynécologue congolais, qui a consacré l'ensemble de son oeuvre pour la lutte contre les violences sexuelles utilisées comme arme de guerre, estime que cet acte abject met à nu les "dérives de la permissivité et de l'impunité" qui rongent la société congolaise. 

"Ce crime odieux illustre les dérives de la permissivité et de l'impunité qui gangrènent notre société. J'exprime ma compassion à la victime, à la famille et réitère mon appel pour la lutte contre les violences sexuelles sous toutes ses formes en République démocratique du Congo", a indiqué Denis Mukwege dans une déclaration jeudi 20 juin dernier. 

Pour éviter que tel scène macabre ne se reproduise, "le réparateur des femmes" appelle à la prise de conscience collective afin de "briser ce spirale de violences pour la protection de la dignité" de tous les citoyens congolais. 

Il a encouragé également toutes les personnes qui se sont mobilisées pour dénoncer et fustiger cet acte qu'il a qualifié de "barbare". 

Le Tribunal pour enfants, a, dans son jugement rendu au sujet de cette affaire, disculpé 5 de 7 garçons incriminés. Parmi les deux reconnus coupables, l'un a écopé d'une peine de 5 ans de prison et l'autre versera la caution de 10 000 $ à la famille de la victime. 

Un verdict qui a aussitôt suscité tant de réactions dans l'opinion congolaise. 50 ONGs dont l'ACAJ ont annoncé ce vendredi la tenue des actions concrètes pour protester contre ce jugement. 

Merveil Molo/Stagiaire