Rutshuru : Cinq civils dont un enseignant et un prêtre neo-apostolique portés disparus à Nyaruhange

Publié mar 25/06/2019 - 09:41
7sur7

Un nouvel enlèvement des civils a été enregistré la matinée du lundi 24 juin dernier dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.

Vers 9h, des porteurs d'armes ont surpris ces agriculteurs dans leurs champs de Mirambi à Nyaruhange, petit village situé à près de 52 kilomètres de Kiwanza en groupement de Binza, à en croire les forces vives contactées mardi 25 juin par 7SUR7.CD.

Jean-Claude Bambaze qui livre donc la nouvelle indique que ce sont les miliciens d'origine rwandaise FDLR actifs dans la contrée qui sont soupçonnés d'être auteurs du rapt.

"Il y a eu kidnapping de cinq civils dans les champs à Nyaruhange, une localité située à 52 kilomètres de Kiwanza. Ils étaient dans leurs champs, alors les bandits armés les ont surpris et les ont conduits dans une destination inconnue jusqu'à présent. Parmi eux, un prêtre de l'église néo-apostolique. Jusqu'à présent, il n'y a pas de suite. On pense que ce sont les FDLR qui opèrent dans cette région", indique-t-il.

Des sources sur place informent que les otages emmenés sont entre autres messieurs Banyenzaki, enseignant à l'école primaire Rona de l'église CEPAC, 
Burayobora, prêtre de l'église néo-apostolique, Bizimana Mujarugamba, agriculteur d'état, Mbabaje Jean, chef local de dix maisons et 
Nsengiyunva Mugwanzira, également cultivateur.

La société civile regrette que ce énième cas accroisse le nombre galopant d'otages dans ce territoire, dont l'un des plus récents est celui d'un conducteur de moto en provenance de Nyakakoma pour Goma enlevé jeudi 20 juin dernier.

Elle croit que si l'intervention des autorités congolaises demeure tardive, la situation de Rutshuru risque d'être catastrophique.

Isaac Kisatiro depuis Butembo