Kinshasa :"Le déguerpissement de 13 familles à Mpasa I, à Kinkole est régulier"( maître Francis Mpembi)

Publié lun 15/07/2019 - 20:09
7sur7

Le cabinet d'avocats Lumbala et associés a, au cours d'une conférence de presse tenue ce lundi 15 juillet, apporté des précisions sur le déguerpissement de 13 familles qui occupaient illégalement la concession du feu général Baoko Yoka Laurent à Mpasa I, dans la commune de la N'sele.

S'adressant à la presse, maître Francis Mpembi Nzima a, d'entrée de jeu, précisé que ce déguerpissement est le fruit de l'exécution d'un jugement rendu régulièrement et contradictoirement par le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/N'dji en date du 7 août 2014, confirmé par  la Cour d'Appel de Kinshasa/Matete dans ses Arrêts rendus sous RCA 9780 et suivants.

" Nous tenons à fixer l'opinion publique sur la régularité de la procédure suivie en réponse aux allégations mensongères distillées actuellement dans les médias, ainsi qu'à l'endroit des autorités politiques du pays. Ce déguerpissement est régulier", a-t-il tranché.

Ce juriste indique que ces occupants illégaux ont contacté le directeur de cabinet du chef de l'Etat, Vital Kamerhe, pour  lui rapporter des faussetés au sujet de ce  déguerpissement. Ce dernier, a-t-il indiqué, a instruit le Commissaire divisionnaire de la police ville de Kinshasa, le général Sylvano Kasongo, de se saisir du dossier.

" Nous avons été contactés par les services du général Kasongo. Nous avons, à cette occasion, déposé à l'intention de ses conseillers juridiques toutes les décisions judiciaires légalement et contradictoirement rendues. Nous sommes très à l'aise, car nous disposons de tous les éléments de preuve légaux ", a affirmé maître Francis. 

Le général Baoko Yoka Laurent fut secrétaire général à la défense et ancien directeur de cabinet du feu général Mahele, alors ministre national de la défense.

Foi aux jugements brandis par ses avocats, il fut l'unique concessionnaire  perpétuel des parcelles de terre portant les numéros 11.6932 et 11.693 du plan cadastral de la Commune de la N'sele, suivant le Certificat d'enregistrement établi à Kinshasa, en date du 06 janvier 1998.

Rappelons qu'au total 16 maisons sont concernées par ce jugement portant dégeurpissement et démolition. 13 d'entre elles ont été déguerpies dans l'après-midi du 28 juin dernier.

 Orly-Darel Ngiambukulu