Ituri : Un député national interpelle les humanitaires sur les conditions de vie précaires des déplacés

Publié mer 17/07/2019 - 16:58
7sur7

Le député national Gratien Iracan appelle les organisations humanitaires oeuvrant dans la province de l'Ituri de faire correctement leur travail.

Cet élu de la ville de Bunia a lancé cet appel après une visite qu'il a effectuée le mardi 16 juillet 2019 dans les deux sites des déplacés se trouvant à Bunia, mais aussi après un échange avec le responsable de la division provinciale de la santé de l'Ituri et les partenaires du secteur de santé notamment l'UNICEF et Médecins Sans Frontières.

Selon lui, la situation humanitaire des déplacés reste préoccupante à ce jour car il y a carrence en vivres, ce qui provoque la malnutrition avec comme conséquences des maladies notamment l'anémie et la rougeole.

"On enregistre un taux élevé de la mortalité infantile dans ces deux camps hébergeant les déplacés des atrocités de Djugu, 2 à 3 décès par jour", poursuit-il.

Cependant, ce représentant de Bunia à l'assemblée nationale affirme ne pas comprendre pourquoi les organisations humanitaires ne font pas un rapport réel de la situation sur terrain, faisant croire au gouvernement que les choses sont sous contrôle, pourtant le résultat est loin d'être satisfaisant.

Ainsi, il promet de saisir le bureau de la chambre basse du parlement et le ministère de la santé en vue d'une solution urgente quant à ce.

Séraphin Banangana depuis Bunia