RDC-EPSP : Emery Okundji lance les travaux de l'atelier d'évaluation des activités des directions provinciales du SECOPE à Kinshasa 

Publié lun 05/08/2019 - 13:16
7sur7

Le ministre de l'Enseignement Primaire Secondaire et Professionnel, "EPSP", a officiellement lancé ce lundi 5 août 2019, les travaux de l'atelier d'évaluation des activités des directions provinciales du Service de Contrôle et de la Paie des Enseignants, "SECOPE".

Ces assises de 7 jours qui se tiennent à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, visent à dresser un bilan de l'année scolaire écoulée, au regard des objectifs de la stratégie sectorielle de l'Éducation et de la Formation ainsi que des recommandations de l'atelier d'août 2018 et définir un Plan d'activités pour l'année scolaire prochaine qui démarre le 2 septembre prochain, en vue d'améliorer ses performances.

Dans son allocution, Emery Okundji a indiqué que le SECOPE a accompli des progrès dans le cadre des réformes en cours, en termes notamment de la maîtrise des effectifs des enseignants et du traitement des dossiers du personnel enseignant.

65478

Ces performances selon le ministre intérimaire de l'EPSP, ont été reconnues par le Comité de Suivi de la Paie lors du troisième atelier d'évaluation de la mise en œuvre de la bancarisation de la paie des agents et fonctionnaires de l'État.

"Si le SECOPE peut servir d'exemple aux services d'autres ministères impliqués dans la bancarisation de la paie, cela n'empêche pas de procéder à une évaluation du chemin parcouru, en scrutant de manière objective les résultats obtenus, les forces et les faiblesses ainsi que les contraintes et de proposer des mesures adéquates pour mieux servir", a souligné le ministre de l'EPSP.

Emery Okundji a mis un accent particulier sur l'existence des défis à relever entre autres, le suivi du mouvement du personnel enseignant et la prise en compte de nouvelles unités pour une mise à jour conséquente.

65487

Pour sa part, le secrétaire général de l'Enseignement Primaire Secondaire et Professionnel, Jean-Marie Mangobe, a martelé que le SECOPE sans conscience c'est la ruine du système éducatif.

Le secrétaire de l'EPSP a, en outre, plaidé pour que le taux de la conformité de la paie quitte de 1,8 à 0%.

Signalons par ailleurs que parmi les participants à cet atelier de 7 jours, figurent notamment ceux qui viennent de différentes provinces éducationnelles hors de Kinshasa.

Jephté Kitsita