RDC : Jean-Claude Muyambo met en garde Pascal Beveraggi sur le "licenciement abusif" de certains agents et cadres de Mining Compagny Katanga

Publié mar 20/08/2019 - 18:57
7SUR7.CD

Jean-Claude Muyambo, président du parti politique Solidarité Congolaise pour la Démocratie et le Développement, "SCODE", a pris la défense des travailleurs de Mining Compagny Katanga (MCK).  

Au cours d'un point de presse tenu lundi 19 août dernier à Lubumbashi, Muyambo s'attaque au licenciement qu’il qualifie d’abusif des travailleurs et certains cadres de cette entreprise minière. 

L'ancien bâtonnier de Lubumbashi a mis en garde le patron de cette entreprise, Pascal Beveraggi, qui aurait selon lui, pris le goût d’escroquer les dignitaires du Katanga et d’abuser de travail de ceux-ci. 

D’après Muyambo, ces agents et cadres qui sont depuis un moment contre leur employeur, ont été congédiés pour avoir rappelé à celui-ci ses intentions de vouloir "s’accaparer indument de l’entreprise de Moïse Katumbi". 

"Pendant ses années d’exil, Katumbi avait collé un procès à Beverragi en France et Katumbi l’avait remporté. Parce qu’il détient les originaux et titres de propriété de MCK », déclare Jean Claude Muyambo.

Dans la foulée, ce proche de Moïse Katumbi met également en garde certains membres de l’ancien régime qui soutiennent Pascal Beveraggi.

"Je convie l’ancien régime de cesser avec leurs pratiques. Car, ils ne sont plus aux affaires", a-t-il dit.

Jean-Claude Muyambo demande à Pascal Beveraggi de mettre fin à toute tentative tendant à confisquer MCK car, l’entreprise appartient à Katumbi, affirme-t-il.   

"Katumbi usera de tous les moyens de droit pour récupérer son entreprise. Pour cela, Katumbi est prêt à vendre même ses chaussettes", a-t-il conclu. 

Jephté Kitsita