Nord-Kivu : 10 militants de la LUCHA dont 2 filles, interpelés lors d'une manifestation contre les kidnappings à Rutshuru 

Publié ven 23/08/2019 - 14:13
7SUR7.CD

10 militants du mouvement citoyen Lutte pour le Changement "LUCHA RDC" dont deux filles viennent d'être interpelés par la police à Rutshuru (Nord-Kivu), lors d'une manifestation au bureau de l'administrateur du territoire ce vendredi 23 août 2019.

Selon Ghislain Muhiwa, un des leurs collègues de Goma qui a alerté 7SUR7.CD, ces manifestants de Rutshuru ont été interpelés vers 11heures, heure locale, alors qu'ils étaient au bureau de l'administrateur du territoire pour "exiger la fin des kidnappings et tracasseries sur les différents tronçons routiers, les tracasseries orchestrées par des FARDC".

La LUCHA fustige l'usage d'arme à feu pour disperser les protestataires, sur ordre de l'administrateur du territoire.

"La police est venue et a commencé à brutaliser les manifestants pacifiques par des coups de gaz lacrymogène et des balles réelles. 8 hommes et 2 filles ont été molestés et arrêtés sur ordre de l'administrateur du territoire, ils sont maintenant au cachot de la police de Rutshuru. Nous dénonçons encore une fois cette situation qui démontre le degré de violence des agents de l'ordre", a dit à 7SUR7.CD Ghislain Muhiwa, militant de la LUCHA à Goma.

Les éléments de l'ordre ne sont pas à leur premier forfait, regrette la LUCHA, qui rappelle une autre dernière dispersion d'une manifestation suivie des interpellations le 12 juillet 2019. 

Ce mouvement citoyen exige "la libération immédiate et sans conditions de ses militants".

Glody Murhabazi depuis Goma