Nord-Kivu/éruption des volcans des Virunga: L'observatoire volcanologique de Goma rassure la population mais sollicite l'appui des autorités

Publié mer 11/09/2019 - 11:11
7sur7

L'Observatoire Volcanologique de Goma, "OVG", rassure que le danger que d'aucuns redoutaient au sujet d'une éventuelle éruption brusque des volcans Nyiragongo et Nyamulagira du parc des Virunga au Nord-Kivu n'est pas immense.

Cette affirmation vient ainsi couper court à l'éternelle crainte des habitants de Goma et du territoire de Nyiragongo qui s'inquiétaient pour l'avenir.

Selon le directeur général de l'OVG qui l'a officialisée mardi 10 septembre à Goma lors de son tête-à-tête avec le président de l'Assemblée provinciale, des équipes sont à pied d'œuvre pour la surveillance de ces volcans afin d'éviter toute surprise désagréable.

Cependant, il exhorte la population à la vigilance et recommande aux autorités provinciales du Nord-Kivu un appui nécessaire afin que leur travail soit plus efficace.

 "En une année et demie, on a enregistré trois essais volcaniques. C'est beaucoup et c'est inquiétant. Évidemment, nous restons jaunes mais ça nous demande d'être très vigilants. Contrairement à ce que les gens peuvent penser, les volcans sont bel et bien surveillés. Il y a une équipe de scientifiques de l'OVG qui continue à faire la surveillance volcanique des Virunga. Nous fonctionnons avec un appui de la banque mondiale et il est important, compte tenu de difficultés qui ne sont pas couvertes par la banque mondiale, que le gouvernement provincial s'implique dans la surveillance des volcans en donnant un appui à l'observatoire volcanique de Goma. Pour le moment, il n'y a pas d'inquiétudes, nous observons seulement que le volcan est actif, nous surveillons", a indiqué monsieur Katcho Karume.

De son côté, le président de l'Assemblée provinciale s'est dit prêt à recevoir des éléments techniques relatifs à l'évolution de ces volcans afin de les examiner au cours de la session budgétaire qui démarre le 30 septembre prochain, dans la perspective d'envisager l'appui à accorder à cette structure de surveillance.

La dernière éruption de ce volcan qui avait détruit une bonne partie de la ville de Goma remonte à l'an 2002.

Isaac Kisatiro depuis Butembo